Définition de l'Infaillibilité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Définition de l'Infaillibilité

Message  assiashia le Mer 16 Mar - 11:29

Définition de l'Infaillibilité




En énnonçant la théorie ou le principe de l'imâmat , l'imam Al-Baqir as postule certains préceptes comme nass, 'ilm, nûr et 'isma

L'imam Al-Baqir (as) affirme catégoriquement que, contrairement à la croyance de quelques groupes, l'îmam doit être divinement désigné et que cette désignation doit être claire et précise, cad par nass al-jalî (désignation explicite).(..)
On dit que l'imam Al-Baqir (as) aurait confié à Abou Hamza al-Thumalî que le Prophète swas, avant sa mort reçut l'ordre de Dieu de léguer sa connaissance a Ali as, sa foi et le Nom suprême ( al-ism al-a'zam) qu'il détenait, ainsi que la prophètie, de sorte que la transmission de l'héritage divin soit assurée à travers la progeniture du Prophète (swas).
Ce qui implique que ce nass, qui consiste en une connaissance particulière, ne concernait que les descendants du Prophète (swas) et était de ce fait hériditaire.(…)
Hormis le caractère hériditaire du nass , un autre élément d'importance dans la théorie de l'imam Al-Baqir (as) était que le nass contenait en lui-même une connaissance 'ilm pour son détenteur. Ce 'ilm remontait à 'Ali (as), de qui le Prophète (swas) avait dit:
”Je suis la cité dela connaissance et 'Ali en est la porte”(…)

L'imam Al-Baqir (as) soutient que cette connaissance, qui fut accordée à Adam (as), ne disparaît jamais; elle est plutôt héritée, elle passe de génération en génération:
“Ali était le savant de cette communauté et un savant parmis nous ne périt jamais avant d'avoir laissé derrière lui quelqu'un de sa famille qui hérite de sa connaissance ou de ce qu'est la volonté de Dieu

Les Imams (as), d'après l'imam Al-Baqir as, sont les trésoriers (khuzzan) d'Allâh dans les cieux et sur terre; ils n'ont pas la garde d'or ou d'argent mais de la connaissance divine. Ali (as) a hérité de la connaissance de tous les awsiya' des Prophètes tout comme le Prophète (swas) , qui avait reçu la somme de la connaissance dont disposaient tous les Prophètes précédents, l'avait confié à Ali (as) qui , à son tour, en fit don à ses descendants.

Chaque Imam, avant sa mort, la transmet à son successeur. Elle est constituée à la fois des aspects zahir (exotérique) et batin (esotérique) du Coran et en réalité, d'après la conception de l'imam Al-Baqir (as), personne hormis les awsiya' ne peut revendiquer la possession du Coran intégral.

Lorsqu'il décrit certains aspects de la connaissance qui leur sont donné et dévoilés, L'imam Al-Baqir (as) affirme que cela inclut l'interprétation du Coran et les jugements légaux, aussi bien que la connaissance des bouleversements et des épreuves qui surviennent dans l'histoire.

Quoi qu'il en soit, pour éviter toute confusion, l'Imam (as) établit des distinctions entre les fonctions de rasûl ( messager), nabî (prophète) et muhaddath ( celui qui parle , cad imam)(…)

Hormis l'octroi du 'ilm, la déléguation claire et évidente de l'autorité apparaît aussi dans la transmission du nûr, la lumière, parceque les Imams (as) sont,d'après l'Imam Al-Baqir (as), la lumière de Dieu ( nûr Allâh).
Quand on lui demanda de commenter le verset coranique 64 , 8-
“Et crois en Allâh et son Messager et le nûr que nous avons fait descendre
L'imam Al-Baqir ( as) répondit que “le nûr (lumière) est en vérité le nûr des Imams de la famille du Prophète ( swas) ; ils étaient la lumière que Dieu a fait descendre (...)“
Cette lumière spirituelle, qui se transmet de génération en génération, est le symbole de cette connaissance éternelle ( 'ilm) qui constitue une partie du legs de Muhammad (swas) ( wasiyya) à Ali (as) puis aux Imams (as) qui l'ont suivi.
D'après cette doctrine , Ali (as) a hérité de la lumière seulement au dernier instant de la vie du Prophète (swas) .(…)

Il est possible que l'Imam soit un receptacle non seulement du nûr Allâh qui , en tant qu'entité spirituelle indépendante, est confiée au prochain Imâm par nass seulement au dernier instant de la vie de l'Imam (as) précédent, mais aussi du nûr Muhammad, qui est réservé à la ligne généalogique des géniteurs des Imams (as). Le nûr Muhammad fabrique l'imam, qui est samit ( silencieux) jusqu'au moment où il recoit le nûr Allah, alors il devient natiq( parlant).
(…) Autrement dit, le nûr Allâh embrasse tous les homme choisis par Dieu, mais le nûr de Muhammad est limité à la ligne directe d'Adam as à travers Muhammad swas jusqu'à la lignée des ahl al-bayt as
Le nûr et le 'ilm, que l'imam est sensé posséder par la vertu du nass, le rendent ma'sûm, ou protégé de l'erreur et du péchés


Extrait du livre ”aux sources de la pensée shiite ” de Arzina R. Lalani
avatar
assiashia

Féminin Messages : 104
Date d'inscription : 16/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum