pronom demonstratif arabe

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

pronom demonstratif arabe

Message  assiashia le Dim 27 Mar - 21:10

<BLOCKQUOTE class="postcontent restore ">Salam alaykoum

J'aurais besoin d'une precision au sujet de la langue arabe

verset 2 sourate al Baqarah

ذَلِكَ الكِتَبُ

si ذَلِكَ est un pronom demonstratif pour les chose lointaines

pourquoi le livre est il un chose eloigné ?

desolé pour la simplicité de la question

merci

Salam </BLOCKQUOTE>
avatar
assiashia

Féminin Messages : 104
Date d'inscription : 16/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: pronom demonstratif arabe

Message  Idrisside le Lun 28 Mar - 2:48

wa alaykoum salam lynes wr wb,


Je vous donne le lien d'un post sur al-imane sur lequel j'avais vaguement expliqué l'apport du mot "dhâlika" en rapport avec "al-kitâb" (qui ne désigne pas le Coran):

http://www.al-imane.org/forums/showthread.php/10544-L-alphabet-dans-la-linguistique?p=59117&viewfull=1#post59117

Idrisside

Masculin Messages : 31
Date d'inscription : 24/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: pronom demonstratif arabe

Message  assiashia le Lun 28 Mar - 11:15

As Salam akhi

je presente votre travail pour qu'il profite a tous



Sur base de ces deux versets, nous pouvons déceler quelques éléments qui nous mèneront incha-Allah sur le minhaj linguistique du Coran. Il est certain que lorsqu'Allah nous fait part de Sa Révélation, Il le fait avec Qasd (justesse), les mots ne sont pas choisis par hasard et ils remplissent à chaque fois les même règles linguistiques. L'agencement des termes entre eux et la structure du discours renferment des éléments explicites pour une parfaite compréhension. Ne divergera à son propos que ceux qui ont au coeur une inclinaison vers l'égarement:

"C'est Lui qui a fait descendre sur toi le Livre: il s'y trouve des versets sans équivoque, qui sont la base du Livre, et d'autres versets qui peuvent prêter à d'interprétations diverses. Les gens, donc, qui ont au cœoeur une inclinaison vers l'égarement, mettent l'accent sur les versets à équivoque, cherchant la dissension en essayant de leur trouver une interprétation, alors que nul n'en connaît l'interprétation, à part Allah. Mais ceux qui sont bien enracinés dans la science disent: "Nous y croyons: tout est de la part de notre Seigneur! " Mais, seuls les doués d'intelligence s'en rappellent."

Est-ce que le terme "Dhâlika" a une relation avec "al-Kitâb" ? Les exégètes ont divergé là-dessus, pour certain il est possible de le remplacer avec le mot "Hadha".

La question que l'on doit se poser est de savoir si le faite de remplacer les termes choisis par Allah nous facilite la compréhension du Coran comme le prétendent certains savants?

En principe le "minhaj" linguistique du Coran nous indique que le pronom démonstratif "Dhalika" diffère du point de vue du sens de "Hâdha" et qu'il n'est pas concevable d'interpréter l'un par l'autre.

Le démonstratif "Dhâlika" indique ce qui est loin du point de vue temps ou espace / ou les deux à la fois, tandis que le démonstratif "Hâdha" indique ce qui proche selon le temps ou l'espace / ou les deux à la fois.

Parmi les versets où "Dhâlika" renferme l'éloignement de l'endroit nous avons la parole d'Allah qui nous révèle l'élocution de Moussa lorsqu'il dit à son valet:

قَالَ ذَٰلِكَ مَا كُنَّا نَبْغِ ۚ فَارْتَدَّا عَلَىٰ آثَارِهِمَا قَصَصًا

]Moïse] dit: "Voilà ce que nous cherchions". Puis, ils retournèrent sur leurs pas, suivant leurs traces. (64)

L'éloignement de l'endroit que renferme "Dhâlika" est mentionné dans les deux versets qui précèdent celui-ci:

فَلَمَّا جَاوَزَا قَالَ لِفَتَاهُ آتِنَا غَدَاءَنَا لَقَدْ لَقِينَا مِن سَفَرِنَا هَـٰذَا نَصَبًا ﴿٦٢﴾ قَالَ أَرَأَيْتَ إِذْ أَوَيْنَا إِلَى الصَّخْرَةِ فَإِنِّي نَسِيتُ الْحُوتَ وَمَا أَنسَانِيهُ إِلَّا الشَّيْطَانُ أَنْ أَذْكُرَهُ ۚ وَاتَّخَذَ سَبِيلَهُ فِي الْبَحْرِ عَجَبًا ﴿٦٣﴾


"Puis, lorsque tous deux eurent dépassé [cet endroit,] il dit son valet: "Apporte-nous notre déjeuner: nous avons rencontré de la fatigue dans notre présent voyage". (62) [Le valet lui] dit: "Quand nous avons pris refuge près du rocher, vois-tu, j'ai oublié le poisson - le Diable seul m'a fait oublier de (te) le rappeler - et il a curieusement pris son chemin dans la mer".

Allah utilise notamment "Dhâlika" lorsqu'Il nous révèle les histoires de ceux qui nous ont précédé dans le temps.

Ce Livre,chère soeur, n'est pas à notre portée tant dans du point de vue espace que celui du temps. A chaque fois que le terme "Hadha" est utilisé c'est pour indiquer soit le Coran (al Qur'an) ou le Livre lorsqu'il s'agit du Coran, jamais vous ne verrez "Dhâlika" indiqué le Coran. Il suffit seulement de jeter un coup d'oeil à ces versets pour en avoir le coeur apaisé:



}وهَذا كِتابٌ مُصَدِّقٌ لسَانَاً عَرَبِيَّاً{الأحقاف 12


}وَهَذَا كِتَابٌ أَنْزَلْناهُ مُبَارَكٌ مُصدِّقُ الَّذي بين يَدَيهِ{الأنعام 92


}وَهَذَا كِتَابٌ أَنْزَلْناهُ مُبَارَكٌ فَاتَّبِعُوهُ{الأنعام 155


}لَو أَنَزَلنَا هَذَا القُرْآنَ{الحشر 21


}وأُوحِيَّ إِلَيَّ هَذَا القُرْآنُ لأُنْذِرْكُمْ بِهِ{ الأنعام 19


}قَالَ الَّذينَ لا يَرْجُونَ لِقائَنَا أَئْتِ بِقُرآنٍ غَيرَ هَذَا{يونس 15


}وَمَا كَانَ هَذَا القُرْآنُ أنْ يُفْتَرى مِنْ دُونِ اللهِ{يونس 37


}بِمَا أوحَيْنَا إلِيْكَ هَذَا القُرآنَ{يوسف 13


}إِنَّ هَذَا القُرْآنَ يقصُّ على بَنِي إِسرائيلَ{النمل 76


}قُلْ لئِن اجْتَمَعَت الإنسَ والجِنَّ عَلَى أن يَأتُوا بِمثْلِ هَذَا القُرْآن{الإسراء 88


}وَلَقَد صَرَّفنَا لِلناسِ في هَذَا القُرآنِ{الإسراء 89


}وَلَقَد صَرَّفنَا في هَذَا القُرآنِ لِلناسِ{الكهف 54


}وَقَالوا لولا أُنْزِلَ هَذَا القُرآنُ{الزخرف 31


A ce stade-ci, nous pouvons évoquer deux points:


1° Selon les versets ci-dessus, le terme "Coran" ou "kitab" lorsque celui-ci désigne le Coran ne sont jamais désignés par le démonstratif "Dhâlika", pour la toute simple raison que le Coran parle de lui-même (ie les versets) et qu'il n'y a rien de plus proche de lui que ses propres versets tant du point de vue espace et temps. Celui qui prétend qu'il est possible de comprendre "Dhâlika al Kitâb" selon la sémantique de "Hâdha al Kitâb" ou Hâdha al Qur'an" , va à l'encontre de l'agencement des mots selon structure linguistique du Coran.




2° Le terme "al Kitab" ne désigne pas toujours le Coran, tout dépend de sa structure consonantique et l'agencement entre le terme et ceux qui lui sont adjacent. La preuve en est l'hétérogénéité des deux termes dans certains versets:



}ألر + تِلكَ آياتُ الكِتابِ وقرآنٍ مُبين{الحجر 1


}طس + تِلكَ آياتُ القُرآن وَكِتَابٍ مُبين{النمل 1



A travers ces deux versets, nous constatons que Le Livre n'est pas le Coran et qu'ils ne sont pas synonymes (nous tâcherons de développer ce point plus tard incha-Allah).


Si vous vous dites: mais pourquoi le Coran est désigné par le mot "Tilka" alors qu'il indique ce qui est éloigné, nous vous répondrons demain incha-Allah en évoquant les Lettres isolées. (à suivre...)

Barakallahou fikoum

Second post :

Pour répondre à la question sur le terme "Tilka" qui indique également ce qui est éloigné, il nous doit d'examiner les mots qui sont adjacents.

Primo: Le démonstratif "Tilka" indique les "Lettres Isolées" qui ne sont pas à la portée de notre faculté intellectuelle, c'est en cela que ce démonstratif renferme l'éloignement.


Secundo: "Tilka" est une indication en direction des "Ayat" de "Al-Kitâb" et "al-Qur'an" en même temps, non pas dans le sens que le Coran est le Livre, mais plutôt que le Coran est une partie de "al-Kitâb" L'Intégrale, L'Universel qui est en soit le "al-Kitâb al Mobin" dans lequel toute chose est mentionné. C'est ainsi que le démonstratif "Tilka" fait référence à l'Intégralité ( al kitâb) et non pas à une partie de celui-là (al Qur-an).

Dans d'autres versets, nous remarquons que ce Coran "Hâdha al-Qur-an" est la confirmation de ce qui existait déjà avant lui du Livre (mina-l-Kitâb), ainsi que le "tafsîl al kitâb"(détail du Livre)

.وَمَاكَانَهَـٰذَا الْقُرْآنُأَن يُفْتَرَىٰ مِن دُونِ اللَّـهِ وَلَـٰكِنتَصْدِيقَ الَّذِي بَيْنَ يَدَيْهِوَتَفْصِيلَ الْكِتَابِلَا رَيْبَفِيهِ مِن رَّبِّ الْعَالَمِينَ (sourate 10/37)


Pour une meilleure compréhension de la différence qu'il y a entre "al Qur-an" et "al-Kitâb" , tachôns de comprendre la structure linguistique de ces deux versets:

وَأَنزَلْنَا إِلَيْكَالْكِتَابَبِالْحَقِّمُصَدِّقًا لِّمَا بَيْنَيَدَيْهِمِنَ الْكِتَابِ وَمُهَيْمِنًا عَلَيْهِ (sourate 5/ 48)

Nous remarquons que le Coran sous l'appellation de "Al-Kitâb" (du monde sensible "hadha") dénote l'aspect de la confirmation de ce qui a été révélé "mina al Kitâb" l'Intégrale, l'Universel (du monde de l'Intelligible), c'est à dire la confirmation de tout les Livres des Prophètes qui ont précédés tant du point espace/temps le Coran. Tout ces Livres sont des fragments de "Al-Kitâb" le Livre Intégrale, Universel.

Le Coran est ainsi le dernier chapitre qui vient clôturer Le Livre Intégrale et confirmer les Livres (des Prophètes) qui l'ont précédé:

وَالَّذِي أَوْحَيْنَا إِلَيْكَمِنَ الْكِتَابِهُوَ الْحَقُّمُصَدِّقًا لِّمَا بَيْنَيَدَيْهِ (sourate 35 /31)

Ce qui fut révélé du Livre (mina al Kitâb) au Prophète c'est le Coran (Qur-an):

وَأُوحِيَ إِلَيَّهَـٰذَا الْقُرْآنُلِأُنذِرَكُم بِهِ وَمَن بَلَغَ (sourate 6/ 19)


A travers la lecture des versets de la sourate 5 et 35 ci-dessus, la confirmation de ce qui était avant lui c'est le Coran qui fut révélé (ûhiya) au Prophète , il n'est pas le Livre Intégral, Universel mais seulement une partie de celui-là (dhalika al Kitâb) . Ainsi le Coran est un Livre (kitâboun) qui confirme ce qui est du Livre (al-Kitab) avant lui, c'est un Livre de Dieu et non pas Le Livre.

A ce stade-ci, une autre question nous vient à l'esprit:

Quel est la signification du verset ( وَأَنزَلْنَا إِلَيْكَالْكِتَابَبِالْحَقِّ) "wa anzalnâ ilayka al kitâba bil-haq" ?

Le terme utilisé ici c'est "al-kitâb", on comprendra par là le Livre Intégrale,Universel, et donc le Coran car il n'est descendu que sur le Prophète

La réponse réside dans le minhaj linguistique du Coran. Les mots dans le Coran varient selon ce qui est adjacent à eux, tant du point de vue adjectif,verbe, attribut, etc....

L'agencement sémantique avec le verbe "nazzalahou" ( نزَّله عَليه ) n'est pas identique avec le verbe "anzalahou" ( أنزله عليه ) ,et tout deux ne sont pas identiques à l'agencement avec le verbe "ûhiya" ( أوحيّ إلي ) , tout comme ils ne sont pas pareilles (les trois) avec le verbe "âtahoullah"( آتاه الله ) .

Dans toutes ces expressions coraniques et les constituants qui s'enchevêtrent les uns avec les autres, la clarté sémantique ne se fera qu'en observant et par là-même en respectant les fonctions de chacun.

Malheureusement le temps me manque pour pouvoir poursuivre aujourd'hui, la suite bientôt incha-Allah.

Fi amanillah wa salam
avatar
assiashia

Féminin Messages : 104
Date d'inscription : 16/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Assalamu 'alaykum wa rahmatullah

Message  Maryam le Lun 28 Mar - 12:18

La réponse est simple, et le Coran est un guide clair.


"Ce Livre dans lequel il n'y a aucun doute est une guidance pour ceux qui se préservent (du mal", ceux qui croient en l'invisible." (2:2)

Tafsir : l'invisible sont les Infaillibles (as)

"dhalika" dans la langue arabe, désigne soit un objet éloigné, soit un objet d'une grande valeur, qui est très élevé

Allah (SWT) débute ainsi cette deuxième sourate pour attirer notre attention sur l'importance et la grande valeur du Saint-Coran.

Le KITAB est donc bien le Coran que nous avons entre nos mains. C'est ce que disent tous les savants chiites, aucun tafsir - interprétation des Infaillibles (as) ne dit le contraire. Un livre qui n'est pas entre nos mains ne serait pas un guide pour nous, les croyants. Toute cette explication de Abu Mehdi n'a aucun sens, à moins qu'elle ne soit confirmée par un hadith provenant d'un Infaillible (as).

Un véritable chiite est celui qui rapporte les paroles des Infaillibles (as) à la lettre, et qui n'y ajoute rien, et qui n'y ôte rien. Aucun n'a le droit d'interpréter le Coran en suivant son opinion personnelle (ray), ou en faisant des analogies (al-qiyas).

Wa Salam


Dernière édition par Maryam le Mar 29 Mar - 10:22, édité 2 fois

Maryam

Féminin Messages : 42
Date d'inscription : 14/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: pronom demonstratif arabe

Message  assiashia le Lun 28 Mar - 17:42

Maryam a écrit:La réponse est simple, et le Coran est un guide clair.


"Ce Livre dans lequel il n'y a aucun doute est une guidance pour ceux qui se préservent (du mal", ceux qui croient en l'invisible." (2:2)

Tafsir : l'invisible sont les Infaillibles (as)

"dhalika" dans la langue arabe, désigne soit un objet éloigné, soit un objet d'une grande valeur, qui est très élevé

Allah (SWT) débute ainsi cette deuxième sourate pour attirer notre attention sur l'importance et la grande valeur du Saint-Coran.


Salam

ceci aurait suffit


De plus il me semble que l'Imam Ali (as) a dit qu'il y avait 7 ou 70 interpretation pour chaque verset ?

vous dites que tous les savants chiites sont unanime sur le sujet ? etes vous certaine de cette affirmation ?
avatar
assiashia

Féminin Messages : 104
Date d'inscription : 16/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: pronom demonstratif arabe

Message  Idrisside le Lun 28 Mar - 18:20

salam alaykoum wr wb,



Le KITAB est donc bien le Coran que nous avons entre nos mains. C'est ce que disent tous les savants chiites, aucun tafsir - interprétation des Infaillibles (as) ne dit le contraire. Un livre qui n'est pas entre nos mains ne serait pas un guide pour nous, les croyants. Toute cette explication de Abu Mehdi n'a aucun sens.

Pourriez-vous nous donner l'avis de tous les savants chiites et nous prouver qu'aucun tafsîr ne contredit vos dires? Barakallahou fiki.

Un véritable chiite est celui qui rapporte les paroles des Infaillibles (as) à la lettre, et qui n'y ajoute rien, et qui n'y ôte rien. Aucun n'a le droit d'interpréter le Coran en suivant son opinion personnelle (ray), ou en faisant des analogies (al-qiyas).

Désolé de vous contredire, mais je n'ai nullement fait appel au "ray" et au "qiyas". Une fois que vous aurez fait vos recherches sur ce que les savants ont pu dire sur "al-kitab", vous vous rendrez compte que la question suscita plusieurs avis.

Ceux qui le font sont destinés à périr et sont maudits.

C'est alarmant ce que vous dites. Si l'on doit prendre en considération vos propos, quasiment tous les savants sont dans une perdition manifeste. Astaghfirollah.


Au plaisir de vous relire, fi amanillah wa salam

Idrisside

Masculin Messages : 31
Date d'inscription : 24/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: pronom demonstratif arabe

Message  Idrisside le Lun 28 Mar - 18:24

salam alaykoum lynes wr wb,



assiashia a écrit:
Maryam a écrit:La réponse est simple, et le Coran est un guide clair.


"Ce Livre dans lequel il n'y a aucun doute est une guidance pour ceux qui se préservent (du mal", ceux qui croient en l'invisible." (2:2)

Tafsir : l'invisible sont les Infaillibles (as)

"dhalika" dans la langue arabe, désigne soit un objet éloigné, soit un objet d'une grande valeur, qui est très élevé

Allah (SWT) débute ainsi cette deuxième sourate pour attirer notre attention sur l'importance et la grande valeur du Saint-Coran.


Salam

ceci aurait suffit


De plus il me semble que l'Imam Ali (as) a dit qu'il y avait 7 ou 70 interpretation pour chaque verset ?

vous dites que tous les savants chiites sont unanime sur le sujet ? etes vous certaine de cette affirmation ?

Je peux vous assurer chère sœur que tous les savants chiites ne sont pas unanimes là-dessus, tant pour le mot "al-kitab" que pour celui du "ghayb".

C'est pourquoi, j'ai demandé à la sœur Maryam de nous donner les références de tous ces savants sans exception.

Idrisside

Masculin Messages : 31
Date d'inscription : 24/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Assalamu 'alaykum wa rahmatullah wa barakatuh

Message  Maryam le Lun 28 Mar - 21:24

Dans ce cas, puisque c'est vous qui affirmez quelque chose dans ce post, c'est à vous d'apporter la preuve de l'authenticité divine de votre interprétation, et sa source. Et donc, démontrer que cela ne provient pas de vous ou de quelque autre opinion d'un faillible.

Pour tout véritable chiite, seuls les Infaillibles (as) ont le droit d'interpréter le Coran, et ceux qui interprètent par eux-mêmes, en utilisant leur opinion personnelle voilà ce que les Imams (as) en disent :


Abu Abdullah (as) a dit : « Prends garde à deux penchants : Porter un jugement selon ton opinion personnelle (Ray) ; professer une croyance sans en connaître le fondement. » Uçul Al-Kafi - Tome 1 - page 60, hadith 96.



Ali (as) a dit : « Celui qui s'adonne à la pratique du Qiyas (de la comparaison d'un sujet semblable à un autre ou discernement par l'analogie), sera, tout au long de sa vie, plongé dans la confusion. Quant à celui qui se soumet à Dieu d'après son opinion personnelle qu'il s'attende à une existence compromise. » Ici, Abu Ja'afar (as) ajouta : « Celui qui donne aux gens un avis jurisprudentiel fondé sur sa réflexion propre, celui-là s'est soumis à Dieu en demeurant un ignorant ; et celui qui se soumet à Dieu en demeurant ignorant s'oppose à Allah, par méconnaissance, de ce qu'IL a rendu Halal (licite) - et de ce qu'IL a décrété Haram (illicite). » Uçul Al-Kafi - Tome 1 - page 79, hadith 173

De Ali Ibn Ibrahim, selon son père, selon Ibn Abi Omayr, selon Mohammed Ibn Houkaym déclarant avoir dit à Abi Al-Hossein Moussa (s) : ” Que je sois ta rançon ! C'est par toi que الله -Allah nous a accordé la faveur de saisir notre Religion. Lorsque notre groupe est présent dans une assemblée, les uns et les autres se questionnent à propos de divers sujets. Nous fournissons des réponses par la voie de l'enseignement que الله -Allah nous a accordé à travers toi. Parfois, il nous est posé des questions auxquelles nous ne pouvons répondre faute d'argument provenant de toi ou de tes prédécesseurs. Alors, nous répondons par ce qui se rapproche le plus de ton enseignement que nous appliquons “. ” Ici, l'Imam (s) répondit : ” Bon ! Cette pratique est hors de question ! Par الله -Allah ! Que périsse celui qui s'y applique ô Ibn Houkaym “.” Puis, enchérissant, l'Imam (s) dit : ” Que

الله-Dieu maudisse Abu Hanifa car il débutait en disant : ” Ali a dit et moi aussi… “. ” Puis, Mohammed Ibn Houkaym dit à Hichem Ibn Al-Hakim : ” Par الله-Dieu, je n'ai jamais accepté d'adhérer à la pratique du Qiyas-consistant à rapporter une chose à une autre semblable par le raisonnement analogique “. Uçul Al-Kafi - Tome 1 - page 77., hadith 165.

De Ali Ibn Ibrahim, selon Mohammed Ibn Aïssa Ibn Oubayd, selon Younès Ibn Abderrahmane, selon Sama'a Ibn Mihran s'adressant à Abi Al-Hassani Moussa (s) : ” Que الله -Allah t'accorde la faveur d'un comportement intègre ! Il nous arrive de nous réunir et de débattre de l'acquis provenant de toi, et à chaque interrogation nous y apportons une réponse écrite tirée de ton enseignement. C'est là une distinction bénie de الله -Allah. Toutefois, nous n'avons pas de réponses à donner à certaines interrogations. Alors, l'un consulte l'autre à la recherche d'un sujet semblable à celui concerné à des fins de discerner la réponse par analogie “. ” L'Imam (s) : ” Quel intérêt y a-t-il à s'adonner à la pratique du Qiyas ? - Ajoutant : ” Lorsque vous devez faire face à des interrogations, répondez-y à la condition d'en posséder les réponses et, dans le cas contraire, je suis ici - indiquant du plat de sa main sa poitrine “. ” Puis, l'Imam (s) enchérit par : ” Que الله -Allah maudisse Abu Hanifa ! Il débutait par : ” Ali a dit et moi je dis aussi… ” ; ” Les compagnons ont dit et moi je dis aussi… “
” Puis, l'Imam (s), s'adressant au demandeur : ” As-tu assisté à ses entretiens ? “

” Je lui ai répondu : ” Non ! Mais ceci correspond bien à ses propos “. ” Ensuite, je l'ai questionné à nouveau : ” Que الله -Allah t'accorde la faveur d'un comportement intègre ! Le Messager de الله-Dieu (pslf) a-t-il exposé aux gens tout ce qui leur était suffisant pour leur époque ? “ ” L'Imam (s) : ” Oui ! Ainsi que pour les époques à venir et pour jusqu'au Jour de la Résurrection “.” Le demandeur : Avons-nous perdu tout ce qu'il a exposé ? “

” L'Imam (s) : ” Non ! Tout se trouve chez ses Dépositaires “. Uçul Al-Kafi - Tome 1 - page 78., hadith 169.



Et vous verrez dans ces hadith que le terme Coran est synonyme de Kitab, et donc, cette thèse que le KITAB de la sourate 2:2 est autre chose que le Coran entre nos mains est fausse, sauf preuve du contraire, preuve venant d'un hadith, bien évidemment.

Abu Abdllah (as) rapporte d'un sermon prononcé à Mina par le Prophète (saws) : « Ô vous, les gens ! Ce qui vous parvient en mon nom et qui est en accord avec le Livre de Dieu, provient bien de ce que j'ai dit ; ce qui vous parvient en mon nom mais qui est en désaccord avec le Livre de Dieu ne provient pas de ce que j'ai dit. » Uçul Al-Kafi - Tome 1 - page 90, hadith 203.

عَنْ أَبِي عَبْدِ الله (عَلَيْهِ السَّلام) قَالَ خَطَبَ النَّبِيُّ (صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَآلِه) بِمِنًى فَقَالَ أَيُّهَا النَّاسُ مَا جَاءَكُمْ عَنِّي يُوَافِقُ كِتَابَ الله فَأَنَا قُلْتُهُ وَمَا جَاءَكُمْ يُخَالِفُ كِتَابَ الله فَلَمْ أَقُلْهُ.

Abu Abdullah (as) a dit : « Celui qui réfute le Livre de Dieu et la Sunna de Mohammed est négateur de la Vérité (Kafira). » Uçul Al-Kafi - Tome 1 - page 90, hadith 204.

أَبَا عَبْدِ الله (عَلَيْهِ السَّلام) يَقُولُ مَنْ خَالَفَ كِتَابَ الله وَسُنَّةَ مُحَمَّدٍ (صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَآلِه) فَقَدْ كَفَرَ.

Abu Abdullah (as) a dit : « Tout est rattaché au Livre de Dieu et à la Sunna, et tout hadith qui ne concorde pas avec le Livre de Dieu n'est qu'une contrefaçon (une affirmation sans utilité). » Uçul Al-Kafi - Tome 1 - page 89.90, hadith 201.

أَبَا عَبْدِ الله (عَلَيْهِ السَّلام) يَقُولُ كُلُّ شَيْ‏ءٍ مَرْدُودٌ إِلَى الْكِتَابِ وَالسُّنَّةِ وَكُلُّ حَدِيثٍ لا يُوَافِقُ كِتَابَ الله فَهُوَ زُخْرُفٌ.


Wa Salam


Dernière édition par Maryam le Mar 29 Mar - 10:26, édité 1 fois

Maryam

Féminin Messages : 42
Date d'inscription : 14/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: pronom demonstratif arabe

Message  assiashia le Lun 28 Mar - 21:45

Maryam a écrit:Wa Salam

je ne pense pas me tromper si je dis qu'il etait attendu de votre part les tafsir des savants
avatar
assiashia

Féminin Messages : 104
Date d'inscription : 16/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Salam

Message  Maryam le Lun 28 Mar - 21:51

C'est à Idrisside d'apporter la référence de son affirmation, c'est-à-dire un hadith qui affirme explicitement que Al-Kitab est une compilation des Ecritures sacrées.

Utilisez google, et vous verrez que ces savants-là, se basant sur les hadith, définissent clairement le KITAB dans 2:2 comme le Coran, et non autre chose.

http://www.shiasource.com/al-mizan/


(2)
That is the book… ‘That’ is given for źạlika, which is used to denote distance; here, the Quran's lofty station and exalted position.

…–no doubt about it–… That is, there is no doubt about in it; there is no place for doubt about the book, even though the disbelievers express doubt, just as daylight is clear and beyond doubt, even though Sophist philosophers say they are in doubt about it.
...a guidance for the guardful: This is an adjective following upon an adjective. It means that the Qur’an is a guide for those who are guardful, and fear downfall and destruction. Such persons will be guided by the Qur’an, though the Qur’an of itself is suitable to guide everyone.

Who believe in the unseen and establish the prayer and, from that We have provisioned them, they dispense;

http://imamshirazi.com/002%20al-baqara.html


Par ailleurs, voici un des hadith sur ceux qui croient en l'Invisible :

as-Sadiq (a.s.) said about the words of Allah: Those who believe in the unseen: "Those who believe in the rising of al-Qa'im (one who stands, i.e., al-Mahdi, the twelfth lmam - a.s.) that it is truth." (Ma'ani 'I-akhbar)

"Ceux qui croient que la Réapparition du Qa-im est la Vérité."




ذَٰلِكَ الْكِتَابُ لَا رَيْبَ ۛ فِيهِ ۛ هُدًى لِلْمُتَّقِينَ

Ayah 2 “This Book, there is no doubt in it, is a guide to those who are pious”
(See ayah 3)



الَّذِينَ يُؤْمِنُونَ بِالْغَيْبِ وَيُقِيمُونَ الصَّلَاةَ وَمِمَّا رَزَقْنَاهُمْ يُنْفِقُونَ

Ayah 3 “Those who believe in the unseen and establish prayer and spend in the way of their Lord out of what We have given them.”

Imam Jafar Sadiq (asws) narrates regarding this ayah, “Those who are pious” are the Shia of Ali (asws). The unseen is the Decisive Hujjah who will be in occultation (ghaybat). Proof of this is in the saying of Allah, “And they say, “Why is not a sign sent down to him from his Lord? Say: “Verily, the unseen is only for Allah, therefore wait; verily, I am with you, among those who wait” (10:20)

(Kamal ul Deen wa Tamam al Naimah Second Edition pg 340)

Dawud bin Katheer al Reqqi narrates that Imam Jafar Sadiq (asws) said regarding these ayahs, “Those who believe in the unseen” are those who believe and testify that the reappearance of Imam e Zamana (atfs) is haq (truth).”

(Kamal ul Deen wa Tamam al Naimah Second Edition pg 340)

RasoolAllah (saw) said, “Blessed are those who are patient during the time of the Twelfth Imam (atfs)’s ghaybat (occultation). Blessed are those who stay steady in their love for the Imam (atfs). They are those whom Allah describes in His Book as “Those who believe in the unseen”.

(Kifayat al Athar pg 60)

Maryam

Féminin Messages : 42
Date d'inscription : 14/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: pronom demonstratif arabe

Message  Maryam le Lun 28 Mar - 22:10

As Salam akhi



Sur base de ces deux versets, nous pouvons déceler quelques éléments qui nous mèneront incha-Allah sur le minhaj linguistique du Coran. Il est certain que lorsqu'Allah nous fait part de Sa Révélation, Il le fait avec Qasd (justesse), les mots ne sont pas choisis par hasard et ils remplissent à chaque fois les même règles linguistiques. L'agencement des termes entre eux et la structure du discours renferment des éléments explicites pour une parfaite compréhension. Ne divergera à son propos que ceux qui ont au coeur une inclinaison vers l'égarement:

"C'est Lui qui a fait descendre sur toi le Livre: il s'y trouve des versets sans équivoque, qui sont la base du Livre, et d'autres versets qui peuvent prêter à d'interprétations diverses. Les gens, donc, qui ont au coeur une inclinaison vers l'égarement, mettent l'accent sur les versets à équivoque, cherchant la dissension en essayant de leur trouver une interprétation, alors que nul n'en connaît l'interprétation, à part Allah. Mais ceux qui sont bien enracinés dans la science disent: "Nous y croyons: tout est de la part de notre Seigneur! " Mais, seuls les doués d'intelligence s'en rappellent."


Il faut rectifier votre traduction, qui donne un sens faux et qui est utilisé à mauvais escient par certains :


Les sunnites et ceux qui reprennent leur traduction et interprétation erronée s'arrêtent là où il ne faut pas.



Les Infaillibles (as) nous disent qu'il ne faut pas s'arrêter ici :



ۖ فَأَمَّا الَّذِينَ فِي قُلُوبِهِمْ زَيْغٌ فَيَتَّبِعُونَ مَا تَشَابَهَ مِنْهُ ابْتِغَاءَ الْفِتْنَةِ وَابْتِغَاءَ تَأْوِيلِهِ ۗ وَمَا يَعْلَمُ تَأْوِيلَهُ إِلَّا اللَّـهُ ۗ



mais que la phrase continue jusque là :


] وَمَا يَعْلَمُ تَأْوِيلَهُ إِلَّا اللَّـ] ۗ] وَالرَّاسِخُونَ فِي الْعِلْمِ

Donc, en vérité, voilà comment il faut lire le verset, selon les Infaillible (as):


Ne connaît son interprétation que Dieu et (Il l'apprend à) ceux qui sont profondément enracinés dans la Science. Ils disent : "Nous y croyons..."

Cela veut dire que l'interprétation existe chez ces gens-là, donc on doit la prendre d'eux. Ceux qui sont désignés dans ce verset sont les Infaillibles (as).


"Nous y croyons" : veut tout simplement dire qu'ils acceptent l'interprétation que Allah (SWT) leur donne de Son Livre

Donc, croire n'est pas mis en opposition avec interpréter.


Dernière édition par Maryam le Mar 29 Mar - 10:27, édité 6 fois

Maryam

Féminin Messages : 42
Date d'inscription : 14/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: pronom demonstratif arabe

Message  assiashia le Lun 28 Mar - 23:21

soeur Myriam

vous pourriez presenter votre travail de maniere clair les ecriture arabe sont illisible et si vous etes anglophones pourquoi ne pas traduire directement

de plus , vous avez affirmer que TOUT les savants etait d'accord avec vous on vous demande d'etre plus precise

est ce interdit de reflechir sur le coran ?
avatar
assiashia

Féminin Messages : 104
Date d'inscription : 16/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: pronom demonstratif arabe

Message  Admin le Mar 29 Mar - 0:51

Salam,

Afin de permettre un échange de qualité malgré les divergences des intervenants, nous invitons nos
aimables membres à ne pas hésiter à faire usage de "je pense", "il me semble" et autres formules faisant l'économie d'affirmations pouvant blesser les intervenants.


Ce forum est ouvert à tous, quelle que soit l'école de pensée de l'Islam, ainsi qu'à tous les croyants de toutes religions et même aux athées. Dans cette optique, l'effort qui doit être déployé pour respecter les sensibilités de chacun doit être redoublé.

Nous vous rappelons que nous avons une ligne de conduite à tenir en tant que représentants du Prophète Muhammad (saws) et que nous nous devons d'être courtois comme il nous l'a enseigné.

Ce forum a pour but une tolérance des plus hautes et une modération très réduite. Cela n'empêche pas que notre attachement à la politesse et à l'échange tel que l'a prodigué notre Prophète (saws) soient d'une intensité profonde.

Nous espérons, chères sœurs et chers frères que cet échange pourra continuer dans la sérénité et que les dissensions qu'il existaient à d'autres endroits ne seront pas exportées ici.

Nous vous remercions de votre compréhension et de la qualité des sujets dont vous traitez.

Qu'ALLAH (swt) soit notre seul objectif et Son Amour notre seul éblouissement.
avatar
Admin
Admin

Masculin Messages : 69
Date d'inscription : 10/03/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://centre-zaynab.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Salam

Message  Maryam le Mar 29 Mar - 10:14

Idrisside a écrit:salam alaykoum wr wb,



Pourriez-vous nous donner l'avis de tous les savants chiites et nous prouver qu'aucun tafsîr ne contredit vos dires? Barakallahou fiki.


Wa Salam

Il vous suffit de nous donner l'avis d'un seul savant chiite et un seul hadith qui vient confirmer vos dires. Barakallahou fik.

Sachant que c'est vous qui apportez une nouvelle interprétation, c'est à vous d'apporter la preuve.

De plus, cela ne se fait pas de demander à qqn d'apporter l'avis de dizaine de milliers de savants.


Wa Salam

Maryam

Féminin Messages : 42
Date d'inscription : 14/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: pronom demonstratif arabe

Message  Idrisside le Mar 29 Mar - 17:22

Maryam a écrit:Wa Salam

salam alaykoum Maryam wr wb,

cela ne se fait pas de demander à qqn d'apporter l'avis de dizaine de milliers de savants


Je vous signale, chère soeur, que vous avez affirmez que tout les savants étaient unanimes sur le sens du mot "al-kitâb" dans ce verset. Donc il me devait de vous demander les sources, voici vos propos:

Le KITAB est donc bien le Coran que nous avons entre nos mains. C'est ce que disent tous les savants chiites, aucun tafsir - interprétation des Infaillibles (as) ne dit le contraire.

Un second point me semble utile d'évoquer, il me semble que vous mettez au même point d'égalité l'interprétation des savants et celles des Infaillibles.

Jusqu'à présent, vous n'avez fourni aucun récit des Imams (as) pour appuyer vos dires, mis à part l'interprétation de deux savants (Tabtaba-i et Shirazi), doit-on appliquer votre devise sur eux? Je vous rappelle vos dires:

Un véritable chiite est celui qui rapporte les paroles des Infaillibles (as) à la lettre, et qui n'y ajoute rien, et qui n'y ôte rien. Aucun n'a le droit d'interpréter le Coran en suivant son opinion personnelle (ray), ou en faisant des analogies (al-qiyas).

Dans vos liens, ni shirazi, ni tabataba-i n'ont mentionné un récit des Infaillibles indiquant que le "Kitâb" dans ce verset fait référence au Coran.


Il vous suffit de nous donner l'avis d'un seul savant chiite et un seul hadith qui vient confirmer vos dires. Barakallahou fik.

Wa fiki al baraka. Dans un premier temps, je vous donne l'avis d'al Qumi qui ne rejoint pas l'avis des deux savants que vous avez cité. En plus de celà, son point de vue est fondé sur un récit des Imam (as):

{ الم ذلك الكتاب لا ريب فيه هدى للمتقين } [1-2] قال أبو الحسن علي بن إبراهيم حدثنى أبي عن يحيى بن أبي عمران عن يونس عن سعدان بن مسلم عن أبي بصير عن أبي عبد الله عليه السلام قال الكتاب علي عليه السلام لا شك فيه هدى للمتقين.

Voici le lien: http://altafsir.org/Tafasir.asp?tMadhNo=4&tTafsirNo=38&tSoraNo=2&tAyahNo=2&tDisplay=yes&UserProfile=0&LanguageId=1

Nous lisons clairement que selon le récit mentionné par al Qumî rapporté de l'Imam Abou Abdillah (as): il s'agit du Livre de Ali (as).


Sachant que c'est vous qui apportez une nouvelle interprétation, c'est à vous d'apporter la preuve.

Il se peut que ça soit une nouveauté pour vous, mais sachez que d'autres savants ont mentionné cette interpétation dans leurs tafâsîr, notamment le savant Shîrâzî:

ذلك " اسم مبهم يُشار به الى البعيد، فإن كان اشارة الى ما في اللوح المحفوظ أو الى القرآن باعتبار كونه في اللوح المحفوظ لقوله تعالى:
{ وَإِنَّهُ فِيۤ أُمِّ ٱلْكِتَابِ لَدَيْنَا }
[الزخرف:4] سواء كان الۤمۤ اسماً للقرآن أو السورة، أو مقسَما به، كما اخترناه، فيكون إشارة الى البعيد ما هو الرسم.


Voici le lien: http://altafsir.org/Tafasir.asp?tMadhNo=4&tTafsirNo=40&tSoraNo=2&tAyahNo=2&tDisplay=yes&UserProfile=0&LanguageId=1


Comme vous avez pu le constater, Shîrâzî mentionne que "dhâlika" est un démonstratif abstrait indiquant ce qui est loin.

L'éloignement peut dénoter ce qui est dans le "lawhi al mahfoudh" comme mentionné dans le verset 4 de la sourate 43:

"Il est auprès de Nous, dans le "Kitâb-Mère" (l'original au Ciel)"


Il y a d'autres avis, mais je m'arreterai là pour le moment.


Fi amanillah wa salam

Idrisside

Masculin Messages : 31
Date d'inscription : 24/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: pronom demonstratif arabe

Message  assiashia le Mar 29 Mar - 18:34

Idrisside a écrit:[Nous lisons clairement que selon le récit mentionné par al Qumî rapporté de l'Imam Abou Abdillah (as): il s'agit du Livre de Ali (as).




As Salam

De quel livre parlez vous ?
avatar
assiashia

Féminin Messages : 104
Date d'inscription : 16/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Assalamu 'alaykum

Message  Maryam le Mar 29 Mar - 22:13

assiashia a écrit:
Idrisside a écrit:[Nous lisons clairement que selon le récit mentionné par al Qumî rapporté de l'Imam Abou Abdillah (as): il s'agit du Livre de Ali (as).




As Salam

De quel livre parlez vous ?

Le hadith de l'Imam (as) ne dit pas "le livre de Ali", mais "le Livre est Ali".


بصير عن أبي عبد الله عليه السلام قال الكتاب علي عليه السلام لا شك فيه هدى للمتقين.

Cela ne contredit pas le fait que le Kitab est également le Coran. En effet, l'Imam 'Ali (as) a dit


ذلِكَ الْقُرْآنُ فَاسْتَنْطِقُوهُ، وَلَنْ يَنْطِقَ، وَلَكِنْ أُخْبِرُكُمْ عَنْهُ: أَلاَ إِنَّ فِيهِ عِلْمَ مَا يَأْتِي، وَالْحَدِيثَ عَنِ الْمَاضِي، وَدَوَاءَ دَائِكُمْ، وَنَظْمَ مَا بَيْنَكُمْ.


«DHALIKA L-QURAN - Voilà le Coran. Interrogez-le. Il ne parle pas, mais je vous dis ce qu’il peut vous apporter: il renferme la science de l’avenir, un discours sur le passé, le remède de vos maux, l’arrangement de ce qui se passe entre vous».

Qandouzi l'a introduit en disant : « Imam Ali (que Dieu soit satisfait de lui) a dit : « Je suis le porte-parole du Coran. » (Yanabi' al-Mawadda, page 69

Quant à Shirazi, il ne nie pas que le Kitab est le Coran, il dit que c'est soit le Coran soit LawH Mahfoudh.


الى ما في اللوح المحفوظ أو الى القرآن


En l'occurence, puisque dans le Coran, il y a une continuité entre chaque mot, chaque verset, et chaque sourate, il s'agit du Coran, car dans la Sourate Al-Fatiha, nous demandons à Allah (SWT) de nous guider : "Ihdina sirata al-Mustaqim",

et Allah (SWT) répond à notre prière et nous donne le moyen de nous guider juste après, à savoir : le Coran et ceux qui en sont les interprètes par la parole et les actes : le Messager d'Allah (saws) et les Ahl ul Bayt (as).

Wa Salam

Maryam

Féminin Messages : 42
Date d'inscription : 14/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: pronom demonstratif arabe

Message  Idrisside le Mer 30 Mar - 0:14

Maryam a écrit: As Salam

Le hadith de l'Imam (as) ne dit pas "le livre de Ali", mais "le Livre est Ali".

wa alaykoum salam Maryam wr wb,

Je ne cherche nullement à vous contredire, chère soeur, pour le plaisir. Mais je remarque que vous faites votre propre interprétation et traduction.


بصير عن أبي عبد الله عليه السلام قال الكتاب علي عليه السلام لا شك فيه هدى للمتقين.


En poussant nos recherches plus loin, nous remarquons que ce récit est dans le bihar al-anwar de Majlissi:

عن بعض أصحابه ، عن أبي عبدالله عليه السلام في
قوله تعالى : الم ذلك الكتاب لاريب فيه . قال : كتاب علي لاريب فيه . هدى للمتقين .
قال : المتقون شيعتنا الذين يؤمنون بالغيب ، ويقيمون الصلاة ، ومما رزقناهم ينفقون ،
ومما علمناهم يبثون


voici le lien page 21 volume 2: http://gadir.free.fr/Ar/Ehlibeyt/KUTUB/bihar/N3.html/2.htm

Est-ce "le livre de Ali " ou plutot "Ali est le livre" ?

Au cas où vous auriez du mal à vocaliser le texte, je vous copie/colle la version vocalisée:

العَياشِي في تَفسِيرِهِ: قالَ عَـنْ أبي الحَسَنِ عَليِّ ابـْن إبراهِيم: قالَ

حَدَثَنِي أبي عَن يحيى ابن عُمران عَنْ يُونس عَن سعدان ابن مُسْلم عن


أبي بَصِير عَن أبي عَبدِ اللهِ عَليهِ السَلام: قالَ كِتابُ عَليِّ عَليهِ السَلام لا

شَكَ فِيهِ هُـدى لِلمُتقين, هُوَ بِيانٌ لِشِيعتِنا


Pourriez-vous nous donner le cas du mot "kitâbu" et celui de " 'aliyi ", barakallahou fiki. Et si possible, nous faire une traduction qui est conforme à la grammaire tel qu'elle est dans le texte.

P.S: au cas où vous aurez des difficultés, copier/coller le terme " كِتابُ عَليِّ " sur ce lien et il vous donnera automatiquement le cas pour chacun d'entre eux:


http://quest.ms.mff.cuni.cz/cgi-bin/elixir/index.fcgi?mode=resolve

Barakallahou fiki

Idrisside

Masculin Messages : 31
Date d'inscription : 24/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Assalamu 'alaykum

Message  Maryam le Mer 30 Mar - 1:06

Merci pour votre réponse.

1) Pourriez-vous m'expliquer le lien entre ce hadith :


، عن أبي عبدالله عليه السلام في
قوله تعالى : الم ذلك الكتاب لاريب فيه . قال
: كتاب علي لاريب فيه


et votre interprétation qui suggère que le Kitab est l'ensemble des Ecritures Sacrées, qui n'est pas le Livre de 'Ali, mais le Livre Universel ?

2) Quant aux interprétations tirées des avis personnels des savants, je suggère que pour ne pas tomber dans des débats pénibles, on en reste aux interprétations données par les Infaillibles (as), car ils sont les seuls vrais savants, et ceux-ci (as) nous prescrivent de nous instruire auprès des Muhaddithin (Rapporteurs de leurs paroles-hadith).

Donc, tant qu'il n'existe pas de hadith qui dit que Al-Kitab est Lawh Mahfudh, cela ne mérite pas d'être discuté.

Wa Salam


Dernière édition par Maryam le Mer 30 Mar - 11:28, édité 1 fois

Maryam

Féminin Messages : 42
Date d'inscription : 14/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: pronom demonstratif arabe

Message  Idrisside le Mer 30 Mar - 2:24

assiashia a écrit:
Idrisside a écrit:[Nous lisons clairement que selon le récit mentionné par al Qumî rapporté de l'Imam Abou Abdillah (as): il s'agit du Livre de Ali (as).




As Salam

De quel livre parlez vous ?

wa alaykoum salam lynes wr wb,

Vous aurez toutes les informations demain,incha-Allah, sur le livre de l'Imam Ali (as). Je profiterai en même temps pour le présenter à la soeur Maryam qui doute de la fiabilité du texte vocalisé, khayr incha-Allah.

Je suis désolé de vous faire patienter jusqu'à demain.


Fi amanillah salam

Idrisside

Masculin Messages : 31
Date d'inscription : 24/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Assalamu 'alaykum

Message  Maryam le Mer 30 Mar - 11:23

Assalamu ‘alaykum



Lorsque vous avez cité ce premier tafsir de Qumi :



عن أبي عبد الله عليه السلام قال الكتاب علي عليه



Il s’agit d’une phrase nominale, et donc la traduction correcte ne peut pas être « Le Livre de ‘Ali », car s’il y avait une relation d’attribution, il n’y aurait pas le « Al » devant « Kitab ». On ne pouvait donc pas le traduire autrement que comme je l'ai fait, à savoir : "Le Livre est Ali", "Al-Kitab 'Aliyyun".

Ce hadith contient toutefois probablement une erreur, peut-être due à une mauvaise transcription du hadith.




En revanche, le tafsir tiré de Bihar est plus réaliste :



: قالَ كِتابُ عَليِّ عَليهِ السَلام



Il désigne ici en effet « Le livre de ‘Ali », "Kitâbu 'aliyyin", car il y a bien relation d'attribution, vu qu'il n'y a pas le "Al" devant "Kitab".

Ce Livre de 'Ali n’est autre que « Al-Jami’a », livre dicté par le Prophète Mohammad (saws) à l’Imam ‘Ali (as) et qui contient toute la Science du Coran. Il est actuellement dans les mains de l’Imam Mahdi (as).



http://en.wikipedia.org/wiki/Al-Jamia



Donc, on en revient toujours au même : « dhalika l-kitab » désigne le Coran, accompagné de son interprétation, contenue dans le Livre de ‘Ali (as), comme mentionné dans Bihar.



Dans Bihar, il est écrit : "Le Kitab de 'Ali est un guide pour les Mutaqin (ceux qui craignent Allah (SWT)). L'Imam (as) dit : "Les Mutaqin" sont nos chiites, qui croient en l'Invisible, accomplissent la Prière, et qui dépensent de ce qui leur a été octroyé." :



كتاب علي لاريب فيه . هدى للمتقين .
قال : المتقون شيعتنا الذين يؤمنون بالغيب ، ويقيمون الصلاة ، ومما رزقناهم ينفقون




Donc, le Livre Universel contenant l'ensemble des Ecritures sacrées, dont vous parlez, ne peut pas être un guide pour les chiites, puisqu'il n’est pas entre nos mains.

De même que le Lawh Mahfudh, "la Table Gardée", ne peut être "Al-Kitab", car celle-ci n'est pas uniquement l'ensemble des Ecritures sacrées, mais contient toute la Connaissance du Créé, depuis le Commencement jusqu'à la Fin des Temps.

Voici un article qui explicite parfaitement les différentes Révélations reçues par le Messager d’Allah (saws), et comment certaines constituent le Coran, alors que d’autres en sont l’interprétation, et sont considérées comme des Hadith Qudsi :

http://www.al-islam.org/encyclopedia/chapter8/4.html

Voici un extrait des Nuits de Pishawar qui traite de ce sujet également :

Jafr-e Jami’a et sa nature





Une des sources de bénédictions divines qu'Ali reçu du saint Prophète est venue par le Jafr-e-Jami'a, un livre contenant les secrets de l'univers. Les ulémas sunnites reconnaissent ce livre. Cette connaissance spéciale fut accordé à Ali et aux onze Imams.



L'Hujjatu'l-Islam Abu Hamid Ghazali écrit qu’"il y a un livre du chef des pieux, Ali ibn Abi Talib. Son nom est Jafr-e-Jam’ud-Duniya wa'l-Akhira. Il contient toutes les sciences, les réalités, les obscurités, des sujets sur l'invisible, l'essence des choses et de leurs effets, l'essence des noms et les lettres, personne ne connaît ces savoirs excepté Ali et ses onze descendants. Ils ont hérité ceci de pères en fils."



Sulayman Balkhi dans son Yanabiu'l-Mawadda, p.403 transmet un commentaire détaillé à son sujet de Durru'l-Munazzam de Muhammad ibn Talha Shafi'i. Il dit que Jafr-e-Jami'a contient les clefs de la connaissance composé de 1.700 pages, cet ouvrage appartient exclusivement à l’Imam Ali.


Gabriel a apporté un livre scellé pour le Wasi (successeur) du Saint Prophète (SAW)





On rapporte dans Ta'rikh-e-Nigaristan de Sharh-e-Mawaqif que Jafr et Jami'a sont deux livres qui appartiennent exclusivement à Ali, ces deux volumes indiquent la connaissance des lettres, tous les événements jusqu'à la fin du monde. Ses descendants présageaient l’avenir sur la base de ces livres.



Durant la dixième année de l’Hijra, lorsque l’Envoyé de Allah est retourné de son dernier Hajj, Gabriel est venu à lui et l’informa de sa mort. Le saint Prophète souleva ses mains : "O, Seigneur! Vous m'avez promis que vous ne revenez jamais sur votre parole." Allah répondu : "Prends Ali avec toi dans les montagnes d'Uhud, dirigez-vous vers la Qibla, appelez les animaux sauvages, ils répondront à votre appel. Parmi eux, il y aura une chèvre rouge. Ordonne à Ali de l'abattre, de lui enlever sa peau et de la tourner puis de la faire sécher. Alors, Gabriel viendra avec une plume et de l'encre différente de l'encre de ce monde. Ordonne à Ali d'écrire ce que Gabriel dictera. Que l'inscription et la peau restent exactement dans la même condition car ils ne se délabreront jamais. Toutes les fois qu'il sera ouvert, on le trouvera frais. Le saint Prophète est allé aux collines d'Uhud et s'est conformé aux instructions divines. Gabriel est venu placer la plume et l'encre devant le Messager, qui a commanda Ali de se préparer d’écrire. Gabriel transmit toutes les affaires importantes du monde au saint Prophète, Ali les enregistrait sur la peau. Il a noté tout qui s'était produit ou devait se produire jusqu'au jour du jugement. Il a noté les noms de ses enfants, de leurs descendants et les noms de leurs amis et ennemis. Il a également enregistré celui qui devait arriver à chacun d’eux jusqu'au jour du jugement. Ainsi, le Prophète offrit ce livre et la connaissance de Jafr à Ali, ceci fut une partie du legs de l'Imamat. Chacun des Imams, à leur tour, l'ont remis à leurs successeurs.



C'est le même livre qu’ Abu Hamid Ghazali dit: "Jafr-e-Jami'a est un livre qui appartient exclusivement à Ali et à ses onze descendants. Il contient tout."



Nawab: Comment est-il possible que toutes les affaires du monde puissent être enregistrées sur la peau d'une chèvre?



Shirazi: D'abord, le hadith suggère que ce n'est pas une chèvre ordinaire. Elle était énorme, elle fut crée à cette fin. En second lieu, ce qui a été écrit n'est pas de l'écriture ordinaire. Son style se composa de lettres et de signes secrets.



Je vous ai déjà dit que l'auteur de Ta'rikh-e-Nigaristan a rapporté de Sharh-e-Mawaqif que Jafr et Jami'a contient des lettres alphabétiques par lesquelles l'information est comprises par eux. Alors le Prophète d'Allah légua la clef de ce secret à Ali qui, par ordre du Messager, l'a remise à ses successeurs, les Imams de la famille du Prophète. Mais, il n’y a que les possesseurs de cette clef qui peuvent comprendre les secrets de ce livre, par cela personne d’autre n’accès à l'invisible. Supposez qu’un roi donne un code secret à son ministre ou à ses administrateurs, qu'il les envoie en province. Si la clef à comprendre le code demeure avec le roi ou les ministres, personne ne peut comprendre cette écriture. Idem, personne excepté Ali et ses onze descendants n'ont pu comprendre le livre Jafr-e-Jami'a.



Un jour Amiru 'l Mu'minin a donné ce livre à son fils, Muhammad Hanifiyya en présence de tous ses autres fils, mais il ne pouvait rien comprendre bien qu'il était un homme instruit et intelligent. La plupart des ordres que les Imam infaillibles donnèrent ou les informations qu'ils révélèrent étaient aussi dans ce livre. Ces hommes saints ont compris les secrets de toutes choses, ils onnaissaient les douleurs qui devaient leur arriver, à leurs descendants et à leurs chiites.


Wa Salam


Dernière édition par Maryam le Mer 30 Mar - 19:01, édité 1 fois

Maryam

Féminin Messages : 42
Date d'inscription : 14/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Assalamu 'alaykum

Message  Maryam le Mer 30 Mar - 18:48

Idrisside a écrit:C'est alarmant ce que vous dites. Si l'on doit prendre en considération vos propos, quasiment tous les savants sont dans une perdition manifeste. Astaghfirollah.


Au plaisir de vous relire, fi amanillah wa salam


C'est alarmant, en effet, et ce ne sont pas mes propos, mais ceux du Messager d'Allah (saws) et du 10e Imam (as) :


Le Saint Imam Hassan Al Askari (asws) dit:



« Il m’a été rapporté de mon père Ali Bin Muhammad (…) du Messager du Seigneur de l'Univers et le Chef des Messagers, le Guide du Resplendissant et l’Honorable Intercesseur Exclusif lors du Jour du Judgment (saww) qui dit:



« Les récitants du Saint Coran sont dans Miséricorde exclusive de Allah (azwj), sont vêtus de la Lumière de Allah (azwj), les enseignants du Coran sont les proches de Allah (azwj), et celui qui se lie d'amitié avec eux (as) s'est lié d'amitié avec Allah (azwj) et celui qui s’oppose à eux (asws) s’oppose à Allah (azwj), et Il éloigne les maux du monde des auditeurs attentifs du Coran, et Il éloigne les afflictions de l'Au-delà des récitants du Coran.



Par Celui dans la Main duquel se tient l'âme de Muhammad (saww), celui qui écoute un verset du Livre de Allah (azwj), et est ferme dans sa croyance en ce qui a été révélé par Allah (azwj,) à Muhammad (saww) étant véridique dans tous ses (saws) états et sage dans toutes ses (saws) actions, et quel que soit ce qui lui (saws) a été donné a été transmis au Commandeur des croyants Ali (as), et croit qu’il (as) lui obéit dans tous ses (saws) ordres, alors cette personne recevra plus de récompense que celui qui fait don d’un sac d'or comme charité, mais qui ne détient pas cette croyance.



Celui qui récite un Verset du Coran tout en s’accrochant à cette croyance, est meilleur que celui qui possède tout ce qui est dessous du Trône au fond de la terre et en fait don de tout comme charité dans la voie de Allah (azwj) mais n’a pas cette conviction. En fait, cette charité sera un malheur pour lui. »



Puis il (saws) dit: « Ô gens! Savez-vous quand le récitant et l'auditeur attentif du Coran obtiendra cette grande récompense? Ce sera à condition de n'avoir pas ajouté quoi que ce soit d'eux-mêmes, car c'est une Parole Glorieuse; de même, ils ne doivent rien rejeter de ce qu'il contient, ni ne doivent ils se nourrir grâce à lui (gagner un salaire), ni ne doivent-ils le citer pour s’exhiber. »


Ensuite, le Messager d'Allah (saws) a dit « Savez-vous qui sont ceux qui s'attachent à ce grand honneur? Ce sont ceux qui prennent le Coran et son explication de nous (asws) les gens de la Demeure (as) ou des intermédiaires (narrateurs de traditions) qui sont entre nous (asws) et nos chiites, et non pas des querelleurs ou ceux qui se livrent à des analogies.



Et si quelqu'un parle du Coran selon son avis personnel, même si par hasard, il se trouve qu’il a raison, il sera encore ignorant du fait qu’il l’a pris de la mauvaise source.



C'est comme celui qui part en voyage sur une route dangereuse, sans aucune protection et par pure coïncidence arrive en toute sécurité, il serait encore condamné par le peuple de l'Intellect, mais s'il est dévoré par des animaux dangereux, alors il serait condamné par le personnes (asws) de l'intelligence ainsi que par les gens ignorants.



S'il faisait une erreur par son avis dans le Coran alors il aura pris sa résidence dans le Feu.


Son exemple est celui de la personne qui navigue dans l'océan sans un navigateur, ou sans le navire adéquat. Aucun n’entendra la nouvelle de sa mort, mais il se dira à lui-même qu'il méritait la destruction. »

Maryam

Féminin Messages : 42
Date d'inscription : 14/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: pronom demonstratif arabe

Message  Idrisside le Jeu 31 Mar - 0:26

Maryam a écrit:Assalamu ‘alaykum

wa alaykoum salam Maryam wr wb



Lorsque vous avez cité ce premier tafsir de Qumi :
عن أبي عبد الله عليه السلام قال الكتاب علي عليه

Ce hadith contient toutefois probablement une erreur, peut-être due à une mauvaise transcription du hadith.


C'est la raison pour laquelle je vous ai cité l'autre source, notons que dans le tafsîr de 'Ayâshî, il reprend le même récit que celui du Bihâr, voir lien page 26:


الكتاب لا ريب فيه " قال: كتاب على لا ريب فيه " هدى للمتقين " قال: المتقون شيعتنا " الذين يؤمنون بالغيب ويقيمون الصلوة ومما رزقناهم ينفقون " ومما علمناهم ينبؤن

http://gadir.free.fr/Ar/Tefsir/KUTUB/Ayyasi/al-ayashe01/index.htm


En revanche, le tafsir tiré de Bihar est plus réaliste :

: قالَ كِتابُ عَليِّ عَليهِ السَلام

Il désigne ici en effet « Le livre de ‘Ali », "Kitâbu 'aliyyin", car il y a bien relation d'attribution, vu qu'il n'y a pas le "Al" devant "Kitab".



A la bonne heure chère soeur, je vois que vos recherches ont donné leur fruit.

Ce Livre de 'Ali n’est autre que « Al-Jami’a », livre dicté par le Prophète Mohammad (saws) à l’Imam ‘Ali (as) et qui contient toute la Science du Coran. Il est actuellement dans les mains de l’Imam Mahdi (as).


Ici par contre, j'ai du mal à vous suivre. Vous arrivez à la conclusion que "Al-Jami'a" contient toute la Science du Coran ==> donc.....

Donc, on en revient toujours au même : « dhalika l-kitab » désigne le Coran, accompagné de son interprétation, contenue dans le Livre de ‘Ali (as), comme mentionné dans Bihar.


Donc, selon vous, on en revient toujours au même, c'est à dire dhalika al kitâb désigne le Coran car al-Jami'a contient toute la Science du Coran!! Hmmm... et ceci sans nous fournir un texte des Imams (as), vous qui êtes intransigeante là-dessus.

Le pire, c'est que par la suite, vous vous contredisez....commençons par examiner votre message, bismillah:

Dans Bihar, il est écrit : "Le Kitab de 'Ali est un guide pour les Mutaqin (ceux qui craignent Allah (SWT)). L'Imam (as) dit : "Les Mutaqin" sont nos chiites, qui croient en l'Invisible, accomplissent la Prière, et qui dépensent de ce qui leur a été octroyé." :
كتاب علي لاريب فيه . هدى للمتقين .
قال : المتقون شيعتنا الذين يؤمنون بالغيب ، ويقيمون الصلاة ، ومما رزقناهم ينفقون



Ce récit,que j'ai vous ai fourni (précisons le quand même, lol ), ne précise pas ce qu'est le Livre de Ali, mis à part qu'il est un guide pour les Muttaqin, n'est-ce pas? Donc, toujours aucune trace de ce que vous avez affirmé plus haut.

Continuons...

Donc, le Livre Universel contenant l'ensemble des Ecritures sacrées, dont vous parlez, ne peut pas être un guide pour les chiites, puisqu'il n’est pas entre nos mains.



Puis-je vous poser une question chère soeur? Dans le récit, l'Imam parle de "nos chiites", je suppose que ces chiites ont été désignés (si pas choisis) par les Imams selon des critères bien précis, n'est-ce pas? Pensez-vous que n'importe qui peut s'octroyer ce titre sans l'agréement des Imams, du Prophète et d'Allah?

Allons plus loin dans notre réflexion,qui grossomodo, rejoint plus ou moins la votre.

Les chiites des Imams ont le Kitâb Ali comme guide,n'est-ce pas? L'avez-vous chère soeur ce livre?

Non!! Car, comme vous l'avez confirmé :

Il est actuellement dans les mains de l’Imam Mahdi (as).

Donc, on pourrait aussi vous rétorquez, que le Kitâb Ali n'est pas un guide pour les chiites à l'heure actuel, car il n'est pas entre vos mains! Donc le Kitâb Ali ne peut-être le "dhâlika al kitâb".

Non seulement, vous vous donnez l'appellation d'être chiite avec une facilitée, sans aucune modestie, à faire envier tous les Prophètes qui,quant à eux, ont demandé à Allah de les faire mourir en : " تَوَفَّنِي مُسْلِمًا وَأَلْحِقْنِي بِالصَّالِحِينَ ".

Avez-vous reçu une quelconque confirmation de leur part vous garantissant formellement que vous êtes de leurs partisans?

En plus de celà, vous ne suivez pas vos propres recommandations, lorsque vous me dites:

Un véritable chiite est celui qui rapporte les paroles des Infaillibles (as) à la lettre, et qui n'y ajoute rien, et qui n'y ôte rien.

En quoi transformez-vous les dires des Imams? Eh bien, c'est précisément dans les récits qui traitent du Kitâb Ali. Dans un premier temps, vous avez voulu nous faire croire que ce Livre est le Coran à la différence prêt que le Kitâb Ali contient en plus toute la Science du Coran! Hmmm...

Que nous disent les récits des Imams sur ce Livre ? Examinons ensemble les textes que vous nous aviez fournis:


Une des sources de bénédictions divines qu'Ali reçu du saint Prophète est venue par le Jafr-e-Jami'a, un livre contenant les secrets de l'univers. Les ulémas sunnites reconnaissent ce livre. Cette connaissance spéciale fut accordé à Ali et aux onze Imams.

Donnez moi, chère soeur un seul tafsîr chiite qui renferme en son sein ces secrets.

Notons que ce récit ne parle toujours pas de toute la Science du Coran, c'est à dire son interprétation selon vos dires: " on en revient toujours au même : « dhalika l-kitab » désigne le Coran, accompagné de son interprétation, contenue dans le Livre de ‘Ali (as), "

Poursuivons, et essayons de comprendre ce qu'est un vrai chiite:

L'Hujjatu'l-Islam Abu Hamid Ghazali écrit qu’"il y a un livre du chef des pieux, Ali ibn Abi Talib. Son nom est Jafr-e-Jam’ud-Duniya wa'l-Akhira. Il contient toutes les sciences, les réalités, les obscurités, des sujets sur l'invisible, l'essence des choses et de leurs effets, l'essence des noms et les lettres, personne ne connaît ces savoirs excepté Ali et ses onze descendants. Ils ont hérité ceci de pères en fils."

Un vrai chiite ne déforme pas les récits des Imams, n'est-ce pas? Est-ce que la description faite par Ghazali du Kitâb Ali est identique à la votre, c'est à dire le Coran accompagné de son interprétation?


Gabriel a apporté un livre scellé pour le Wasi (successeur) du Saint Prophète (SAW)


A ce stade, ça commence à devenir très intéressant. Donc Gabriel a apporté un livre scellé pour le Wasi et vous,chère soeur, vous êtes parvenu à le désceller et de constater qu'il s'agissait du Coran et de son interprétation! Macha-Allah! C'est vraiment fabuleux pour un chiite qui ne déforme pas les propos des Imams (as), ya Allah!

Continuons...


On rapporte dans Ta'rikh-e-Nigaristan de Sharh-e-Mawaqif que Jafr et Jami'a sont deux livres qui appartiennent exclusivement à Ali, ces deux volumes indiquent la connaissance des lettres, tous les événements jusqu'à la fin du monde. Ses descendants présageaient l’avenir sur la base de ces livres.

Au fond, ca revient à dire que "dhâlîka al kitâb" est le Coran et son interprétation, il est clair que lorsque j'ouvre le Coran à l'heure actuel, la connaissance des lettres coulent à flot, sans parler des évènements qui se produiront jusqu'à la fin du monde,nos tafâsîr en regorgent à volonté.

Passons au récit suivant, car j'ai le sentiment que celui-ci nous en dira plus sur le dhâlika al kitâb, qui je vous le rappelle,n'est entre autre que le Coran et son interprétation:


Durant la dixième année de l’Hijra, lorsque l’Envoyé de Allah est retourné de son dernier Hajj, Gabriel est venu à lui et l’informa de sa mort. Le saint Prophète souleva ses mains : "O, Seigneur! Vous m'avez promis que vous ne revenez jamais sur votre parole." Allah répondu : "Prends Ali avec toi dans les montagnes d'Uhud, dirigez-vous vers la Qibla, appelez les animaux sauvages, ils répondront à votre appel. Parmi eux, il y aura une chèvre rouge. Ordonne à Ali de l'abattre, de lui enlever sa peau et de la tourner puis de la faire sécher. Alors, Gabriel viendra avec une plume et de l'encre différente de l'encre de ce monde. Ordonne à Ali d'écrire ce que Gabriel dictera. Que l'inscription et la peau restent exactement dans la même condition car ils ne se délabreront jamais. Toutes les fois qu'il sera ouvert, on le trouvera frais. Le saint Prophète est allé aux collines d'Uhud et s'est conformé aux instructions divines. Gabriel est venu placer la plume et l'encre devant le Messager, qui a commanda Ali de se préparer d’écrire. Gabriel transmit toutes les affaires importantes du monde au saint Prophète, Ali les enregistrait sur la peau. Il a noté tout qui s'était produit ou devait se produire jusqu'au jour du jugement. Il a noté les noms de ses enfants, de leurs descendants et les noms de leurs amis et ennemis. Il a également enregistré celui qui devait arriver à chacun d’eux jusqu'au jour du jugement. Ainsi, le Prophète offrit ce livre et la connaissance de Jafr à Ali, ceci fut une partie du legs de l'Imamat. Chacun des Imams, à leur tour, l'ont remis à leurs successeurs.

Nul doute là-dessus (la rayba fih), c'est bien le dhâlika al Kitâb! Le récit nous a donné une parfaite description du Coran et de son interprétation!

Encore une chance qu'un vrai chiite ne déforme pas les dires des Imams (as) , nous vous en remercions chère soeur. Allahi hafdak.

C'est le même livre qu’ Abu Hamid Ghazali dit: "Jafr-e-Jami'a est un livre qui appartient exclusivement à Ali et à ses onze descendants. Il contient tout."

Oui mais.... faut pas oublier que la soeur Maryam nous a confirmé que ce Livre qui appartient exclusiment à Ali et ses onze descendants, n'est entre autre que le Coran et son interprétation.


Nawab: Comment est-il possible que toutes les affaires du monde puissent être enregistrées sur la peau d'une chèvre?

Ca ne doit surement pas être la chèvre de Mr Seguin! Rolling Eyes


Shirazi: D'abord, le hadith suggère que ce n'est pas une chèvre ordinaire. Elle était énorme, elle fut crée à cette fin. En second lieu, ce qui a été écrit n'est pas de l'écriture ordinaire. Son style se composa de lettres et de signes secrets.


Avez-vous un récit des Imams (as) stipulant que cette chèvre était énorme? Surtout qu'un vrai chiite....(attendez, j'essaye de me rappeller vos propos study )....ah oui:

" Un véritable chiite est celui qui rapporte les paroles des Infaillibles (as) à la lettre, et qui n'y ajoute rien, et qui n'y ôte rien. "

Nous allons tout de même vous laisser l'opportunité de nous ramener un récit des Imams prouvant que cette chèvre était énorme.


Je vous ai déjà dit que l'auteur de Ta'rikh-e-Nigaristan a rapporté de Sharh-e-Mawaqif que Jafr et Jami'a contient des lettres alphabétiques par lesquelles l'information est comprises par eux. Alors le Prophète d'Allah légua la clef de ce secret à Ali qui, par ordre du Messager, l'a remise à ses successeurs, les Imams de la famille du Prophète. Mais, il n’y a que les possesseurs de cette clef qui peuvent comprendre les secrets de ce livre, par cela personne d’autre n’accès à l'invisible. Supposez qu’un roi donne un code secret à son ministre ou à ses administrateurs, qu'il les envoie en province. Si la clef à comprendre le code demeure avec le roi ou les ministres, personne ne peut comprendre cette écriture. Idem, personne excepté Ali et ses onze descendants n'ont pu comprendre le livre Jafr-e-Jami'a.


Je suppose que le Coran et son interprétation,qui est un guide pour les chiites d'aujourd'hui, contient ces lettres par lesquelles l'information est comprise. Pourriez-vous nous donner le nom d'un savant qui est possesseur de cette clef.

Pensez-vous bien que c'est une question de guidée qui est en jeu, surtout que:

" on en revient toujours au même : « dhalika l-kitab » désigne le Coran, accompagné de son interprétation, contenue dans le Livre de ‘Ali (as), "

Votre message, chère soeur, est une catasctrophe! Ca revient à dire que non seulement le Livre de Ali est occulté, mais aussi le Coran et son interprétation car ils sont contenus tous deux dans ce "Dhâlika al Kitâb".

En somme, nous ne sommes nullement bien guidé, selon cette approche!!

Fi amanillah wa salam


Dernière édition par Idrisside le Jeu 31 Mar - 3:01, édité 2 fois

Idrisside

Masculin Messages : 31
Date d'inscription : 24/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: pronom demonstratif arabe

Message  Idrisside le Jeu 31 Mar - 0:41

salam alaykoum wr wb soeur Maryam,


Maryam a écrit: C'est alarmant, en effet, et ce ne sont pas mes propos, mais ceux du Messager d'Allah (saws) et du 10e Imam (as).

Ensuite, le Messager d'Allah (saws) a dit « Savez-vous qui sont ceux qui s'attachent à ce grand honneur? Ce sont ceux qui prennent le Coran et son explication de nous (asws) les gens de la Demeure (as) ou des intermédiaires (narrateurs de traditions) qui sont entre nous (asws) et nos chiites, et non pas des querelleurs ou ceux qui se livrent à des analogies.

Et si quelqu'un parle du Coran selon son avis personnel, même si par hasard, il se trouve qu’il a raison, il sera encore ignorant du fait qu’il l’a pris de la mauvaise source.

Je plains le sort de cette personne ma soeur Crying or Very sad , surtout lorsqu'il s'agit de ces savants que vous avez énoncé dans un de vos messages:


2) Quant aux interprétations tirées des avis personnels des savants, je suggère que pour ne pas tomber dans des débats pénibles, on en reste aux interprétations données par les Infaillibles (as), car ils sont les seuls vrais savants, et ceux-ci (as) nous prescrivent de nous instruire auprès des Muhaddithin (Rapporteurs de leurs paroles-hadith).


J'ai une question chère soeur à vous poser: Donc même si il se trouve que ces savants avaient raison, ils seront encore ignorant du fait qu'ils l'ont pris de la mauvaise source (ie leurs avis personnels) Mais quel sera leur sort svp?



S'il faisait une erreur par son avis dans le Coran alors il aura pris sa résidence dans le Feu.


Aie Aie Aie... Vous n'allez pas par quatre chemins ma soeur!

Son exemple est celui de la personne qui navigue dans l'océan sans un navigateur, ou sans le navire adéquat. Aucun n’entendra la nouvelle de sa mort, mais il se dira à lui-même qu'il méritait la destruction. »


Merci chère soeur pour ces informations, dorénavant je redoublerai de prudence et sans vous mentir , je commence par votre personne. Ca sera mon dernier message qui vous sera adressé.

Fi amanillah wa salam.

Idrisside

Masculin Messages : 31
Date d'inscription : 24/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Salam

Message  Maryam le Jeu 31 Mar - 14:53

Selon vous, donc, toutes les personnes qui se disent chiites, partisans d'Ahl ul Bayt (as) sont arrogants ?

Selon vos connaissances, comment est-ce que les musulmans qui suivent l'enseignement des 14 Infaillibles (as) doivent-ils se nommer ? Merci de m'apporter un hadith pour appuyer vos propos.


D'après mes connaissances, dire qu'on est partisan d'Ahl ul Bayt (as) n'a jamais été interdit ou rejeté par les Infaillibles (as), et s'ils ont en leurs mains les noms de tous leurs véritables chiites jusqu'à la fin des temps, cela n'empêche pas ils n'ont jamais interdit à quiconque d'utiliser ce terme pour définir ou déclarer sa croyance.


Voici les hadith sur la peau de chèvre. Ensuite, je ne suis pas responsable de la compréhension ou des traductions d'autrui, en revanche je cite mes sources pour ne pas attribuer des paroles à tort aux Imams (as) :

ويكون عنده الجامعة وهي صحيفة طولها سبعون ذراعا فيها جميع ما يحتاج إليه ولد آدم، ويكون عنده الجفر الاكبر والاصغر إهابماعز وإهاب كبش فيهما جميع العلوم حتى أرش الخدش وحتى الجلدة ونصف الجلدة وثلث الجلدة، ويكون عنده مصحف فاطمة عليها السلام.

He possesses Al-Jame’a - that is a nearly thirty-five meter long text which encompasses all of the needs of the human beings. He also possesses the Jafr-i-Akbar and Jafr-i-Asqar that are a goat-skin and a ram-skin which include all knowledge - even the punishment for a scratch or one, a half or a third of a crack of a whip. (dans Al-Khisal)


[size=12]The narrator has said that the Imam (Divine Supreme Covenent Body) said, "O abu Muhammad, with us there is al-Jami‘a. Do they know what al-Jami‘a is?"

I asked, "May Allah take my soul in service for your cause. What is al-Jami‘a?"
The Imam (Divine Supreme Covenent Body) said, "It is a parchment seventy yards long by the yards of the Messenger of Allah. It contains his dictations from his very own mouth that are recorded onto it in the handwriting of Ali (Divine Supreme Covenent Body). It contains all the lawful and unlawful, and all matters that people need. Even the law of compensation for a scratch caused to a person."



The Imam (Divine Supreme Covenent Body) remained silent for a while and then said, "With us there is al-Jafr. Do they know what al-Jafr is?"

I asked, "What is al-Jafr?"

The Imam (Divine Supreme Covenent Body) said, "It is a container made of skin that contains the knowledge of the prophets and the executors of their wills. It is the knowledge of the scholars in the past from the Israelites."

I said, "This certainly, is the knowledge." (dans Al-Kafi)



مُحَمَّدُ بْنُ يَحْيَى عَنْ أَحْمَدَ بْنِ مُحَمَّدٍ عَنِ ابْنِ مَحْبُوبٍ عَنِ ابْنِ رِئَابٍ عَنْ أَبِي عُبَيْدَةَ قَالَ سَأَلَ أَبَا عَبْدِ الله (عَلَيْهِ السَّلام) بَعْضُ أَصْحَابِنَا عَنِ الْجَفْرِ فَقَالَ هُوَ جِلْدُ ثَوْرٍ مَمْلُوءٌ عِلْماً قَالَ لَهُ فَالْجَامِعَةُ قَالَ تِلْكَ صَحِيفَةٌ طُولُهَا سَبْعُونَ ذِرَاعاً فِي عَرْضِ الادِيمِ مِثْلُ فَخِذِ الْفَالِجِ فِيهَا كُلُّ مَا يَحْتَاجُ النَّاسُ إِلَيْهِ وَلَيْسَ مِنْ قَضِيَّةٍ إِلا وَهِيَ فِيهَا حَتَّى أَرْشُ الْخَدْشِ قَالَ فَمُصْحَفُ فَاطِمَةَ (عليها السلام) قَالَ فَسَكَتَ طَوِيلاً ثُمَّ قَالَ إِنَّكُمْ لَتَبْحَثُونَ عَمَّا تُرِيدُونَ وَعَمَّا لا تُرِيدُونَ إِنَّ فَاطِمَةَ مَكَثَتْ بَعْدَ رَسُولِ الله (صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَآلِه) خَمْسَةً وَسَبْعِينَ يَوْماً وَكَانَ دَخَلَهَا حُزْنٌ شَدِيدٌ عَلَى أَبِيهَا وَكَانَ جَبْرَئِيلُ (عَلَيْهِ السَّلام) يَأْتِيهَا فَيُحْسِنُ عَزَاءَهَا عَلَى أَبِيهَا وَيُطَيِّبُ نَفْسَهَا وَيُخْبِرُهَا عَنْ أَبِيهَا وَمَكَانِهِ وَيُخْبِرُهَا بِمَا يَكُونُ بَعْدَهَا فِي ذُرِّيَّتِهَا وَكَانَ علي (عَلَيْهِ السَّلام) يَكْتُبُ ذَلِكَ فَهَذَا مُصْحَفُ فَاطِمَةَ (عليها السلام).

5. Muhammad ibn Yahya has narrated from Ahmad ibn Muhammad from ibn Mahbub from ibn Ri’ab from abu ‘Ubaydah who has said that the people from our group asked abu ‘Abdallah (a.s.) about Jafr and the Imam (a.s.) said the following. "It is the skin of a bull which is full of knowledge." Then they asked the Imam (a.s.) about al-Jami‘a. The Imam (a.s.) replied, "It is a parchment that is seventy yards long with a width of hide like that of the leg of a huge camel. It contains all that people may need. There is no case for there is a rule in it. In it there is the law to settle the compensation for a scratch caused to a person."








Pour le Livre de 'Ali (as), certains savants disent qu'il s'agit de Jami'a


:

http://en.wikipedia.org/wiki/Al-Jamia

On le retrouve en partie notamment dans Al-Kafi, comme par exemple :



مُحَمَّدُ بْنُ يَحْيَى عَنْ أَحْمَدَ بْنِ مُحَمَّدِ بْنِ عِيسَى عَنْ مُحَمَّدِ بْنِ إِسْمَاعِيلَ بْنِ بَزِيعٍ عَنْ مَنْصُورِ بْنِ حَازِمٍ عَنْ طَلْحَةَ بْنِ زَيْدٍ عَنْ أَبِي عَبْدِ اللَّهِ ( عليه السلام ) قَالَ قَرَأْتُ فِي كِتَابِ عَلِيٍّ ( عليه السلام ) إِنَّ اللَّهَ لَمْ يَأْخُذْ عَلَى الْجُهَّالِ عَهْداً بِطَلَبِ الْعِلْمِ حَتَّى أَخَذَ عَلَى الْعُلَمَاءِ عَهْداً بِبَذْلِ الْعِلْمِ لِلْجُهَّالِ لِأَنَّ الْعِلْمَ كَانَ قَبْلَ الْجَهْلِ .

[/size]


Dernière édition par Maryam le Jeu 31 Mar - 16:32, édité 1 fois

Maryam

Féminin Messages : 42
Date d'inscription : 14/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: pronom demonstratif arabe

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum