Le Saint Coran dans les récits des Ahl-ul-Bayt (as)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Saint Coran dans les récits des Ahl-ul-Bayt (as)

Message  assiashia le Ven 18 Mar - 20:22

Le Saint Coran dans les récits des Ahl-ul-Bayt


Lorsqu'on examine les récits et les hadith rapportés par les Ahl-ul-bayt (as), et qu'on étudie la biographie et les rapports de ces derniers avec le Livre d'Allah (Glorifié soit Il), on constate que rien ne les intéressait ni ne polarisait leur attention autant que le Saint Coran. Et cela est remarquable aussi bien dans leurs biographies que dans leurs récits, dans les recommandations qu'ils ont faites, dans leur façon d'éduquer et d'orienter leurs adeptes, leurs disciples et tous les Musulmans.

Selon Ja'far ibn Muhammad al-Sâdiq (as) :

"Le Prophète (swas) a dit un jour : "ô gens ! Vous êtes dans une demeure de trêve et à bord d'un bateau qui navigue vite. Vous avez la nuit et le jour, le soleil et la lune, pour rendre ancien tout ce qui est nouveau, faire approcher tout ce qui est au loin, et apporter tout ce qui est promis. Préparez donc les provisions pour ce qui est au-delà de ce qui est passager."

"Lorsqu'al-Muqdâd ibn al-Aswad lui a demandé :

"ô Messager d'Allah ! Et qu'est-ce que la demeure de trêve ?"

le Prophète (swas) a répondu : "C'est une demeure d'assignation et de rupture. Si les épreuves vous accablent comme la nuit noire, recourez au Coran, car il est un intercesseur dont l'intercession est admise. (...) Celui qui le place devant lui, il [le Saint Coran] le conduit au Paradis, et celui qui le laisse derrière lui, il [le Saint Coran] le pousse vers l'Enfer. Il est le Guide. Il guide vers la meilleure Voie. C'est le Livre dans lequel il y a détails, clarté et apprentissage. C'est une Parole décisive, et non une frivolité. Il a une apparence et un intérieur. Son apparence est Justesse, son intérieur est Science. Son apparence est élégante, son intérieur profond. Il a des étoiles, et dans ses étoiles il y a encore des étoiles. Ses prodiges sont innombrables, et ce qu'il contient d'incroyable ne tombe jamais en désuétude. Il contient les phares de la bonne conduite, et la Lumière de la Sagesse...""

Al-Kulaynî, "Uçûl al-Kâfî", tome II, Chapitre ''Fadhl al-Qur'ân'', p. 598, 3e éd

Selon l'Imam al-Sâdiq (as) aussi :

"Celui qui mémorise le Coran, qui se conforme à ses Préceptes, est placé aux côtés des scribes nobles et purs."


Al-Kulaynî, "Uçûl al-Kâfî", tome II,Chapitre "Fadhl Hâmil al-Qur'ân", p. 603.



Selon l'Imam 'Alî ibn al-Hussayn (as), le Saint Prophète (swas) a dit :

"Celui à qui Allah donne le Coran et qui estime qu'un autre homme a obtenu mieux que ce qui lui a été donné, aura vu grand un petit, et petit un grand."


Al-Kulaynî, "Uçûl al-Kâfî", tome II, p. 605.


Selon l'Imam Muhammad ibn 'Alî al-Bâqir (as) , le Messager d'Allah (swas) a dit :

"ô masses des lecteurs du Coran ! Craignez Allah -Il est Puissant et Glorifié- pour votre responsabilité de ce qu'Il vous a apporté dans Son Livre ; car je suis responsable et vous êtes responsables. Je suis responsable de la communication du Message, et vous on vous interrogera sur la responsabilité dont vous ont chargé le Livre d'Allah et ma Sunnah.""

Al-Kulaynî, "Uçûl al-Kâfî", tome II, p. 606


Selon l'Imam al-Sâdiq (as) :

"Un Croyant ne doit pas mourir avant d'avoir appris le Coran ou d'être en train de l'apprendre."


Al-Kulaynî, "Uçûl al-Kâfî", tome II, p. 607, Chapitre "De l'Apprentissage du Coran".


Selon l'Imam al-Sâdiq (as) :

"Le Coran est le Pacte d'Allah avec Sa Création. Le Musulman doit donc regarder Son Pacte et en lire chaque jour cinquante Versets."

Al-Kulaynî, "Uçûl al-Kâfî", tome II, p. 609, Chapitre "De la Lecture du Coran".


Selon l'Imam al-Sâdiq (as) :

"Trois se plaignent auprès d'Allah -Il est Puissant et Glorifié- : une Mosquée en ruine dans laquelle ne prient pas ses propriétaires, un Savant qui se trouve parmi des ignorants, et un Livre d'Allah, juché, poussiéreux, et qu'on ne lit pas. "

Al-Kulaynî, "Uçûl al-Kâfî", tome II, p. 613, Chapitre "De la Lecture du Coran".


Selon l'Imam al-اSadiq (as):

"Le Coran est vivant, il n'est pas mort. Il s'écoule comme s'écoulent la nuit et le jour. Il s'écoulera devant le dernier d'entre nous comme il s'écoule devant le premier d'entre nous."

Amîr al-Mu'minîn 'Alî ibn Abî Tâlib (as) a dit :

"... Puis Allah a fait descendre sur lui le Livre ; c'est une Lumière dont les feux ne s'éteindront jamais, un flambeau dont la combustion ne s'arrête pas, une mer dont le fond est inaccessible, une Voie dont on ne perd pas la direction, un rayon dont la lumière ne s'assombrit pas, une Loi dont la preuve ne s'étouffe pas, un éclaircissement dont les piliers sont indestructibles, un remède dont on ne craint pas les effets, une force dont les adeptes sont invincibles, un bon droit dont les partisans ne seront pas laissés sans secours.
Il est le métal [la substance même] et le centre de la Croyance, les sources et les mers de la Science, les étangs et les ruisseaux de la Justice, les points d'appui et la structure de l'Islam, les vallées et les plaines du bon droit, une mer que ne pourront épuiser les "puiseurs" des sources, que ne pourront réduire les arracheurs, des abreuvoirs que leurs solliciteurs ne dérangent pas, un phare dont les voies d'accès ne seront pas perdues par les voyageurs, des drapeaux que les marcheurs ne manqueront pas de voir, des hauteurs que ne peuvent dépasser ceux qui s'y rendent.
Allah en a fait un assouvissement de la soif des Savants, un printemps pour les coeurs des jurisconsultes, le meilleur des Chemins des pieux, un Remède qui prime tout autre remède, une Lumière au-delà de laquelle il n'y a pas de ténèbres, une corde dont l'anse est bien solide, une forteresse dont la cime est imprenable.
Il est une Force pour celui qui en fait son Tuteur, une Paix pour celui qui y entre, une Guidance pour celui qui fait appel à lui, une excuse valable pour celui qui l'invoque, une Preuve pour celui qui le cite, un Témoin pour celui qui en fait un arbitre, un Triomphe pour celui qui en tire argumentation, le porteur de celui qui le porte, une monture pour celui qui l'applique, un Signe pour celui qui le place devant lui, une Protection pour celui qui en fait sa cuirasse, une Science pour celui qui prend conscience, un hadith pour celui qui le relate, un Jugement pour celui qui juge."

'Alî, "Nahj al-Balâghah", annoté par Subhî al-اâlih, Sermon n° 198.




Telle est donc la valeur incomparable du Saint Coran selon l'Ecole des Ahl-ul-Bayt. Elle n'est autre que sa vraie valeur, telle que la décrit la Révélation :

"Oui, ce Coran conduit sur une Voie très droite..." (Sourate Banî Isrâ'il, 17 : 9)

Selon cette Ecole, il est la constitution de la Ummah, la source de la Science et de la Guidance, la référence du Savoir et de la Culture, la voie de l'Entendement et de la Pensée, le Critère de la civilisation et de la conduite, la Loi scientifique qui régit la vie de l'homme, le récipient qui renferme les Lois et les Règles de la vie de l'humanité.


L'ECOLE D'AHL - UL - BAYT
Auteur: Abbas AHMAD al-Bostani


http://www.alhassanain.com/french/book/book/holy_prophet_and_ahlul_bayt_library/various_books/l_ecole_d_ahlulbayt/

avatar
assiashia

Féminin Messages : 104
Date d'inscription : 16/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum