explication du terme : " Parents ", " Enfants " dans le Saint Coran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

explication du terme : " Parents ", " Enfants " dans le Saint Coran

Message  assiashia le Jeu 17 Mar - 20:20

Que la Paix et les Bénédictions de الله-Dieu soient sur le Messager
et sur Sa Sainte et Pure Famille

الله-Dieu, Exalté soit-IL, révéla : " Par un père et ce qu'il engendre ". (Coran 90/3)


Certains commentateurs ont avancé que dans ce Verset, le terme " père " se rapportait au Prophète Adam (psl) et " ce qu'il engendre " concernait ses fils, qu'ils soient eux-mêmes des Prophètes ou des Successeurs ; d'autres ont soutenu que le terme " père " signifiait Abraham (psl) et " ce qu'il engendre " indiquait sa Descendance ; et, enfin, selon d'autres, le terme " père " indique chaque père et " ce qu'il engendre " signifie sa descendance.

Ibn Shahar Aashob a rapporté de Sulaym Ibn Qays : " Le " père " dans ce Verset signifie le Prophète (pslf) et " ce qu'il engendre " signifie ses Héritiers et sa Descendance ".

Dans l'ouvrage Tafseer de Mohammed Ibn Al-Ayyash et dans Kafi, il a été rapporté à partir de sources dignes de confiance les paroles suivantes de l'Imam As-Sâdeq (s) : " Le " père " dans ce Verset signifie son Excellence Ali (s) et " ce qu'il engendre " se réfère aux Imams Infaillibles ".

Selon des sources dignes de confiance, il a été rapporté le commentaire de l'Imam As-Sâdeq (s) concernant les Versets : " Je jure par cette Cité - et toi tu es un habitant légal de cette Cité -, par un père et ce qu'il engendre ".
L'Imam (s) : " Les " deux pères " entendus dans ces Versets sont, l'un Sa Sainteté le Messager (pslf), l'autre l'Imam Ali (s), et " ce qu'il engendre " se réfère aux enfants de l'Imam Ali (s) ".

Dans l'ouvrage Kafi, selon des sources dignes de confiance, il a été rapporté la réponse donnée par Amir Al-Mu'minin Ali (s) à la demande d'interprétation formulée par Asbagh Ibn Nabatah concernant le Verset suivant : " Sois reconnaissant envers Moi et envers tes parents. Le Retour se fera vers Moi ". (Coran 31/14) "
L'Imam Ali (s) : " Les " Parents " envers lesquels الله-Dieu a rendu obligatoire la gratitude sont " les Pères " spirituels à partir desquels la Connaissance est obtenue en Héritage ainsi que la Sagesse, envers lesquels l'obéissance a été rendue obligatoire pour tous. Puis, الله-Dieu déclara : " Le Retour se fera vers Moi ", ici, le fondement de cette conclusion repose sur le terme " Parents " et la façon dont chacun se sera comporté à leur égard ".

" Puis, l'Imam Ali (s) fit allusion au sens biologique de " Parents " et récita la suite du Verset : " Si tous deux te contraignent à M'associer ce dont tu ne possèdes aucune connaissance… ", (Coran 31/15) et en donna l'interprétation : " S'ils t'obligent à professer le polythéisme, autrement dit en t'en remettant à d'autres qui ne font pas partie de la Succession voulue par الله-Dieu et dont le titulaire est Ali Ibn Abi Tâleb (s), alors, au nom du Prophète, tu ne dois pas agir ainsi ni les écouter ".

" Ensuite, l'Imam Ali (s) s'adressa aux parents et dit : " Enseignez sa Bienveillance et ordonnez qu'il lui soit obéi ", car c'est ce que veut dire le passage suivant du Verset en question : " Suis le Chemin de celui qui revient vers Moi ", (Coran 31/15).

" Enfin, l'Imam Ali (s) déclara : " Craignez الله-Dieu ! Ne vous opposez pas à vos " Parents " spirituels, ne leur désobéissez pas, car, leur félicité emporte la Satisfaction de الله-Dieu et leur provocation emporte le Courroux de الله-Dieu ".

-------------------------------------------------------------


Dans l'ouvrage Tafseer Furat, il a été rapporté le commentaire de l'Imam Ja'far As-Sâdeq (s) concernant le Verset : " Adorez الله-Dieu ! Ne Lui associez rien ! Vous devez user de bonté envers les parents, les proches… ", (Coran 4/36).
- L'Imam (s) : " Sa Sainteté le Messager (pslf) et Ali Ibn Abi Tâleb (s) sont deux " parents " et " les proches " signifient Al-Hassan et Al-Hossein (pse) ".

-------------------------------------------------------------

Dans le Tafseer de l'Imam Hassan Al-Askari (s) se trouve l'explication des Paroles divines suivantes : " Et lorsque nous prîmes le ferme engagement des enfants d'Israël : " Vous ne servirez que الله-Dieu et [aurez] envers père et mère un beau comportement, ainsi qu'[envers] les proches… " ", (Coran 2/83).
Sa Sainteté le Messager (pslf) déclara à ce sujet : " Vos pères spirituels les plus excellents et les plus dignes de marques de bonté et de gratitude de votre part sont Mohammed et Ali ".

De l'Imam Ali Ibn Abi Tâleb (s) : " J'ai entendu Sa Sainteté le Messager déclarer ceci : Moi et Ali nous sommes les deux " pères " spirituels de cette Ummah ; notre Droit sur elle est prioritaire sur le droit des parents de chacun de ses membres car, nous leur épargnons le Brasier s'ils font preuve d'obéissance envers nous, nous leur assurons l'entrée dans les Nobles Demeures du Paradis, nous les libérons de la soumission aux passions et nous les rassemblons en compagnie de personnes vertueuses et libres ".

De Fatima Az-Zahra (s) : " Les deux " pères " spirituels de cette Ummah sont Mohammed et Ali, ils redressent ce qui est de travers, ils délivrent des tourments ceux qui font preuve d'obéissance à leur égard, ils rendent accessibles les Grâces éternelles du Paradis pour tous ceux qui les suivent ".

De l'Imam Al-Hassan (s) : " Mohammed et Ali sont les deux " pères " spirituels de cette Ummah, heureux celui qui reconnaît leur Droit et qui fait preuve de continuelle obéissance à leur égard ; الله-Dieu le fera entrer au Paradis, IL le comblera de Sa Grâce et de Sa Félicité ".

De l'Imam Al-Hossein (s) : " Quiconque reconnaîtra le Droit de ses deux très honorables " pères " spirituels, qui fera preuve d'obéissance à leur égard car ils sont ceux envers lesquels l'obéissance a été rendue obligatoire, à celui-là, au Jour du Jugement, il lui sera accordé la faveur de résider en tous lieux dans le vaste et spacieux Paradis ".

De l'Imam Zaïn Al-Abidin (s) : " Si la cause du Droit des parents sur leurs enfants est qu'ils font preuve de bien envers leur progéniture, alors, le Bien et la Gratitude dont font preuve Mohammed et la Descendance de Mohammed envers la Ummah l'emportent en importance sur le bien et la gratitude des parents envers leur progéniture ; en conséquence de quoi, ils sont l'un et l'autre prioritaires sur le titre de " pères " spirituels de la Ummah, et prioritaires aussi dans la reconnaissance de leur Droit sur elle ".

De l'Imam Mohammed Al-Bâqer (s) : " Toute personne qui fait preuve de très grand respect et gratitude envers Son Seigneur, se doit de faire preuve de très grand respect et gratitude envers ses deux très honorables " pères " spirituels Mohammed et Ali ; en conséquence de quoi, la preuve de très grand respect et gratitude envers Son Seigneur est liée à sa preuve de très grand respect et gratitude envers ces deux très Haut Dignitaires ".

De l'Imam Ja'far As-Sâdeq (s) : " Toute personne qui a reconnu le Droit de ses très respectables " pères " Mohammed et Ali, et qui néglige le droit de ses parents biologiques et les droits des Serviteurs de الله-Dieu, ne sera pas inquiétée au Jour du Jugement car les deux " pères " spirituels envers lesquels elle aura fait preuve de bonté et de gratitude, rendront heureux et satisfaits ses parents biologiques envers elle ".

De l'Imam Mousa Al-Kadhem (s) : " Ce qui rapporte le plus de Récompense est la Prière car celui qui l'accomplit invoque la Demande de Bénédictions sur ses deux très respectés " pères " spirituels Mohammed et Ali ".

De l'Imam Ali-Reza (s) : " Y en-a-t-il parmi vous qui détesteraient que leurs parents biologiques ne soient pas reconnus comme leurs propres parents ? " - Les présents : " Oui, bien sûr ! Cela paraît tellement ignoble ".
L'Imam (s) posa cette question pour amener à faire réfléchir les gens sur la nécessité de reconnaître Mohammed et Ali en tant que deux " pères " spirituels prioritaires sur leurs propres parents biologiques.


Il a été rapporté l'entretien d'un homme avec l'Imam Taqi (s) : " J'aime tellement Mohammed et Ali que je ne peux pas imaginer m'arrêter de les aimer même si mon corps était mis en pièces ou découper en morceaux.
- L'Imam (s) : Ils te récompenseront à la mesure de ta preuve d'Affection-Al-Mawaddat-المودة envers eux, au Jour du Jugement, ils plaideront en faveur de tes mérites et du rang élevé auquel tu as droit, même le peu qui te sera éventuellement accordé, sera des millions de fois plus grand que ta preuve d'Affection-Al-Mawaddat-المودة envers eux ".

De l'Imam Al-Naqi (s) : " Une personne qui fait preuve d'antipathie envers ses deux " pères " spirituels, Mohammed et Ali, ne sera pas davantage aimante envers ses deux parents biologiques et ne gagnera certainement pas la Satisfaction de الله-Dieu Tout-Puissant ".

De l'Imam Hassan Al-Haskari (s) : " Quiconque donne sa préférence à ses deux " pères " spirituels, Mohammed et Ali, sur ses parents biologiques, الله-Dieu lui dira : Je t'ai choisi et honoré devant tes " pères " spirituels à cause de la préférence dont tu as fait preuve à leur égard par rapport à tes parents biologiques ".

- Puis, l'Imam (s) ajouta : " Selon les Paroles divines " ainsi qu'[envers] les proches… ", ces deux Hauts Dignitaires sont vos proches en Religion ; الله-Dieu vous a ordonnés de reconnaître leur Droit de la même manière que nous prîmes le ferme engagement des enfants d'Israël. ? vous, les Disciples de Mohammed ! J'ai pris votre ferme engagement en matière de reconnaissance des Proches de Mohammed (pse) qui sont, après Mohammed (pslf), les Imams Infaillibles et tout de suite en-dessous de leur rang, les personnes choisies pour être dans La Religion, autrement dit leurs Chiites-الشيعة ".


De Sa Sainteté le Messager (pslf) : " Au Paradis, الله-Dieu honorera de mille rangs supplémentaires celui qui aura reconnu et respecté le Droit de ses parents, et la distance séparant chacun de ces rangs paradisiaques sera égale à 100 années de galop ininterrompu d'un cheval de course ; ces rangs seront d'argent, d'or, de pierres précieuses, de topazes, d'émeraudes, de musc, d'ambre gris, de camphre, et ainsi de suite pour tous les autres rangs ; et pour celui qui honorera le Droit de Mohammed et de Ali, الله-Dieu l'élèvera au-dessus de tous ces rangs en considération de son degré d'attachement au Droit de Mohammed et de Ali, IL le récompensera abondamment et cette abondante récompense sera proportionnelle au degré de préférence qu'il aura accordée à ses deux " pères " spirituels sur ses parents biologiques ".

Fatima Az-Zahra (s) déclara à des femmes ceci : " Afin de rendre nulles les conséquences funestes du ressentiment de vos parents biologiques à votre égard, compensez en rendant heureux et satisfaits vos deux " pères " spirituels, Mohammed et Ali ; mais, n'acceptez jamais d'être agréables envers vos parents biologiques en échange de rendre tristes et insatisfaits vos deux " pères " spirituels car, si vos parents biologiques venaient à faire preuve d'ingratitude à votre égard, vos deux " pères " spirituels finiraient par les rendre reconnaissants envers vous en échange d'une fraction d'un millième de part de la récompense vous revenant pour seulement une heure d'obéissance envers vos deux " pères " spirituels, mais, si vos deux " pères " spirituels venaient à faire preuve de courroux à votre égard, vos parents biologiques ne parviendraient pas à les en détourner car l'entière richesse de ce Monde ne pourra jamais compenser leur insatisfaction et offense ".

De l'Imam Al-Hassan (s) : " Il vous a été rendu obligatoire la pratique du bien envers les Proches et les Bien-aimés de vos deux " pères " spirituels, Mohammed et Ali, même si cela porte à ignorer les droits des proches et bien-aimés de vos parents biologiques ; vous ne pouvez pas faire honte aux Droits de vos deux " pères " spirituels en échange d'honorer les droits de vos parents biologiques car faire preuve de gratitude envers vos deux " pères " spirituels vous sera davantage bénéfique que la simple gratitude envers vos parents biologiques le jour où, face à Mohammed et Ali, ils feront preuve de satisfaction envers vous et que la moindre trace de satisfaction chez ces deux Hauts Dignitaires aura pour heureuse conséquence d'effacer tous vos actes coupables d'impiété même si l'importance de leur quantité avait fini par remplir tout l'espace ; par contre, si vos parents biologiques vous félicitaient face à Mohammed et Ali alors que vous auriez fait honte aux Droits de vos deux " pères " spirituels, alors, attendez-vous à ce que les félicitations de vos parents biologiques à votre égard n'aient aucune suite favorable pour vous ".

De l'Imam Ali Zaïn Al-Abidin (s) : " Les Droits de nos deux " pères " spirituels, Mohammed et Ali, méritent d'être beaucoup plus honorés que les simples droits des proches biologiques, car, en fait, nos " pères " spirituels sont la source de la satisfaction des parents biologiques ".

De l'Imam Mohammed Al-Bâqer (s) : " Toute personne qui fait preuve davantage d'honneur envers les deux " pères " spirituels, Mohammed et Ali, comparativement au simple honneur porté à ses parents biologiques et dans les yeux de laquelle les Proches de ces deux Hauts Dignitaires religieux méritent plus de respect que quiconque des proches de ses propres parents biologiques, alors, الله-Dieu s'adressera à cette personne pour lui dire ceci : En considération de ta preuve de grand respect envers ces plus Hauts Dignitaires et de ta détermination de les suivre en tout, Je t'ai fait leur Compagnon et Ami intime au Paradis qui est la Demeure éternelle ".

De l'Imam Moussa Al-Kadhem (s) : " Admettons qu'une personne ait le choix entre deux produits, le prix de l'un des deux étant supérieur à 1000 dirhams, et la personne n'en possédant que 1000, elle se demandera en elle-même lequel des deux produits lui sera le plus profitable, puis, il lui sera dit que l'un des deux, de toute façon, est mille fois supérieur en bénéfice comparativement à l'autre, dans ce dernier cas, cette personne ne se décidera-t-elle pas en faveur du produit qui lui sera le plus bénéfique ?
- Les présents : Oui, bien sûr, elle se décidera très certainement pour le produit qui lui sera le plus profitable.
- L'Imam (s) : Il en est de même pour la reconnaissance de vos deux " pères " spirituels, Mohammed et Ali, elle vous sera davantage bénéfique en comparaison de la simple reconnaissance de vos parents biologiques et, ceci, en raison du fait que la Récompense céleste attachée à la reconnaissance de vos deux " pères " spirituels étant à égalité avec la grandeur de Mohammed et de Ali, elle est très nettement plus élevée que la simple récompense accordée à la reconnaissance de vos parents biologiques ".

De l'Imam Al-Taqi (s) : " Toute personne faisant preuve de préférence pour les Proches de ses deux " pères " spirituels, Mohammed et Ali, par rapport aux proches de ses parents biologiques, sera, au Jour du Jugement, revêtue par le Seigneur des Mondes de l'Habit de Sa Grâce, ainsi, elle sera sous les regards de l'entière Création, revêtue par الله-Dieu de l'Habit de la Célébrité, par Sa Grâce, elle se distinguera de tous Ses Serviteurs, excepté de Ses Serviteurs qui lui seront de même rang ou supérieur en matière de reconnaissance des Proches des deux " pères " spirituels ".

De l'Imam Al-Naqi (s) : " L'une des conditions de la Connaissance de la Miséricorde et de la Grandeur de الله-Dieu se trouve dans la Reconnaissance de vos deux " pères " spirituels, Mohammed et Ali ; Reconnaissance prioritaire sur la simple reconnaissance de vos parents biologiques ; et c'est rabaisser la Miséricorde et la Grandeur de الله-Dieu si vous accordez la préférence à vos parents biologiques au détriment de la Reconnaissance de vos deux " pères " spirituels, Mohammed et Ali ".

-------------------------------------------------------------------

De l'Imam Hassan Al-Askari (s) : " Un père de famille avait ses enfants qui réclamaient de la nourriture ; il s'en alla au marché afin d'acquérir des aliments ; sur la route du retour, il rencontra des Proches de Mohammed et de Ali qui avaient faim ; l'homme en question n'hésita pas un seul instant, il leur donna en cadeau les aliments qu'il venait d'acheter pour nourrir ses propres enfants, malgré les questions que ne manqueraient pas de lui poser son épouse et ses enfants.
" Puis, il fut aborder par une personne qui était à sa recherche afin de lui remettre une enveloppe contenant 500 dinars or et lui annoncer la bonne nouvelle suivante : " Cette somme provient de l'héritage de l'un de tes oncles qui vient de décéder en égypte, de plus, des marchands de Médine et de La Mecque lui devaient une somme de 1 million de dirhams argent qui te reviendra par la suite, en outre, ton oncle a laissé derrière lui des biens plus conséquents en égypte sous forme de terres et d'immeubles ".

" Le père aux enfants qui réclamaient de la nourriture prit l'enveloppe et dépensa les 500 dinars or qu'elle contenait pour le bien de sa propre famille. " Lors de la nuit suivante, il vit en rêve Mohammed et Ali (pse) qui lui disaient ceci : " Tu as constaté par toi-même l'importance de notre récompense en dédommagement de ta preuve de préférence accordée à nos Proches sur les tiens ".

" Plus tard, les commerçants de Médine et de La Mecque qui devaient la somme de 1 million de dirhams argent à l'oncle décédé, virent également en rêve Mohammed et Ali (pse) qui les menaçaient de destruction : " Si pour demain vous n'avez pas remis au neveu de l'oncle décédé en égypte la somme que vous lui deviez, vous serez anéantis et privés de tous vos biens, de votre dignité et honneur ".

" Alors, le lendemain matin, ces commerçants se rendirent à la demeure de l'héritier et lui remirent toute la somme qu'ils devaient à son oncle décédé. L'homme en question se retrouva à la tête d'une fortune d'un million de dirhams argent. Plus tard, tous ceux qui occupaient les terres et les biens laissés derrière lui par le défunt oncle, virent en rêve Mohammed et Ali (pse) qui leur réclamaient de libérer les terres et biens de l'héritier, ce qu'ils firent.

" L'héritier vit à nouveau Mohammed et Ali en rêve qui l'informaient de l'affaire de la façon suivante : " Prends note de la Puissance de الله-Dieu, nous avions ordonné que tous les biens constituant l'héritage de ton oncle soient libérés de toute occupation, et c'est fait ; veux-tu maintenant que nous demandions au Gouverneur d'égypte qu'il prenne toutes les mesures nécessaires pour permettre la vente des biens de ton oncle qui te reviennent, ce qui te permettra d'acheter des biens à Médine et La Mecque ? "

" L'héritier : " Je suis d'accord, ô Messager de الله-Dieu ! ô Amir Al-Mu'minin Ali ! J'aime cette solution ".

" Le Gouverneur fit vendre les biens de l'héritier pour la somme de 300 000 dirhams argent qu'il lui fit parvenir, l'Homme aux enfants qui avaient faim devint ainsi le plus riche de Médine. Il revit en rêve Sa Sainteté le Messager Mohammed (pslf) qui lui disait : "ô toi, Serviteur de الله-Dieu ! Depuis l'instant où tu donnas ta préférence à Mes Proches sur les tiens, nous t'avons dédommagé de sa valeur dans le Monde-ci mais, dans celui de l'Au-delà, tu seras récompensé de mille Demeures paradisiaques pour chaque grain donné à Mes Proches dans l'existence-ci, de plus, la plus petite Demeure paradisiaque possède l'entière dimension de ce Monde et la plus petite chose qui s'y trouve possède une valeur supérieure à tout ce qui se trouve dans ce Monde ".

---------------------------------------------------------------
La Vie des Cœurs
Allamah Mohammed Bâqer Al-Majlisi


avatar
assiashia

Féminin Messages : 104
Date d'inscription : 16/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum