L'Imam As Sajjad (as)

Aller en bas

L'Imam As Sajjad (as)

Message  assiashia le Mer 16 Mar - 13:55

L'Imam As Sajjad et al Khidr





Abû Hamzeh ath-Thumâlî rapporte:
« J’arrivai à la porte de la maison de ‘Alî fils de Hussein(p).
Ne voulant pas hausser la voix, je me suis assis à sa porte en attendant qu’il sorte.
Je le saluai alors et il me rendit le salut.

Ensuite, il s’arrêta devant un mur et me dit :
« Abû Hamzeh, vois-tu ce mur ?
- Oui, ô fils du Messager de Dieu, lui répondis-je.

-Un jour, j’étais adossé à ce mur, triste, quand arriva à moi un homme au joli visage,
portant de beaux vêtements, qui me dévisagea et me dit :

-« Ô ‘Alî, fils de Hussein, pourquoi est-ce que je te vois triste et affligé ?
C’est à cause de la vie en ce monde ?
Elle est une ressource présente dont se nourrit aussi bien le pieux que le débauché.

-Je ne suis pas triste à cause d’elle car elle est bien comme tu dis.

-Alors, c’est pour l’Au-delà ?

Il est une Promesse véridique sous le commandement d’un Roi Puissant.

-Ce n’est pas cela qui m’afflige car il est bien comme tu dis.

-Alors, pourquoi t’affliges-tu, ô ‘Alî ?

-J’appréhende la dissension d’Ibn Zubayr(2).

-Ô ‘Alî, as-tu vu quelqu’un demander quelque chose à Dieu
et ne pas avoir été exaucé par Lui ?

-Non !

- Quelqu’un craindre Dieu et ne pas être protégé par Lui ?

-Non ! »

Et il disparut. »

[L’Imam as-Sajjâd(p) se tut, encore ému de cette rencontre]

Puis ‘Alî fils de Hussein ajouta : « C’était al-Khidr(p). » »



Tiré de Hilyat al Abrâr de Sayed Hâshem al Bahrânî, p285 et p287- Kashaf al Ghammat d’A’lî al A’rbilî, p289 et p299(1)Al-Khidr(p), homme saint ou prophète, toujours présent sur terre que Dieu a occulté comme l’Imam al-Mahdî(qa)
(2)Ibn Zubayr était le fils de Zubayr qui avait été un des acteurs de la bataille du Chameau contre le Prince des croyants, l’Imam ‘Alî(p).Il contestait l’Imamat de l’Imam as-Sajjâd(p) et était prêt à faire de nouvelles dissensions (cf. L’Imam as-Sajjâd(p), Ed. BAA)
avatar
assiashia

Féminin Messages : 104
Date d'inscription : 16/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'Imam As Sajjad (as) au Hajj

Message  assiashia le Mer 16 Mar - 14:05

L’Imam as-Sajjâd(p) au Hajj



L’Imam ‘Alî, fils de Hussein(p) ne voyageait qu’avec des gens qui ne le connaissaient pas et se faisait un plaisir de se mettre à leur service pour tout ce dont ils avaient besoin. Et quand les voyageurs découvraient qui il était, ils se jetaient sur lui, embrassaient ses mains, ses pieds et disaient : « Ô fils du Messager de Dieu, tu désires nous envoyer aux feux de l’Enfer? Si un geste ou une parole nous avait échappé à ton encontre, nous aurions été perdus jusqu’à la fin des temps. Alors qu’est-ce qui t’a poussé à cela ? »



Il(p) répondait :« Une fois j’ai voyagé avec des gens qui me connaissaient et ils me faisaient des honneurs à cause du Messager de Dieu, ce que je ne méritais pas. Alors j’avais peur que vous vous comportiez ainsi avec moi. C’est pourquoi j’ai préféré que mon identité soit gardée secrète. »(1)

Aussi les témoignages sont nombreux sur l’état de l’Imam as-Sajjâd(p) lorsqu’il(p) répondait à l’Invitation de Dieu.

Sufiân ben ‘Uyaynat raconte qu’une fois, il était parti avec l’Imam(p) pour accomplir le Hajj. Quand ils arrivèrent à la station où l’on doit se mettre en état de sacralisation, la caravane s’arrêta. Tout le monde descendit de sa monture sauf l’Imam ‘Alî, fils de Hussein(p), qui était resté sur sa chamelle arrêtée. Il était devenu jaune et s’était mis à trembler au point de ne pas pouvoir dire « Me voici à Toi » (Labbayka).

Sufiân lui dit : « Qu’est-ce qu’il t’arrive pour que tu ne dises pas « Me voici à Toi ! » (Labbayka) ? Tu dois prononcer la talbiyah(Labbayka Allâhumma labbayk) !

L’Imam(p) n’arrivait pas à la prononcer. Il était sur le point de tomber de sa monture. Il(p) répondit : « J’ai peur qu’Il me dise : « Non! Pas « me voici à Toi » (Lâ labbayka) et « Non! Pas « à Ton service » ». Quand enfin il arriva à dire : « Me voici à Toi » (Labbayka), il perdit connaissance et tomba de sa monture. » C’est ainsi que l’Imam(p) comprenait l’Invitation de Dieu à laquelle il(p) répondait avec sincérité. »(2)



At-Tâous raconte qu’un jour il se rendit à la Mosquée al-Harâm et vit un homme prier en dessous d’al-Mizâb. Il invoquait [Dieu] et pleurait pendant ses invocations. « J’attendis qu’il eut fini sa prière pour m’approcher de lui. C’était ‘Alî, fils de Hussein(p).

Je lui dis :

« Ô fils du Messager de Dieu, je te vois dans cet état alors que je m’attends à ce que trois choses te protègent de la peur : la première, ta filiation avec le Messager de Dieu(s), la seconde, l’intercession de ton grand-père, le Messager de Dieu(s) et la troisième, la Miséricorde de Dieu, le Très-Elevé. »

« Ô Tâous, me répondit-il(p), que je sois le fils du Messager de Dieu(s) ne me protège pas, parce que Dieu le Très-Elevé a dit : {Quand on soufflera dans la trompette, ce jour-là, il ne sera plus question, pour eux, de filiation. Ils ne s’interrogeront plus.} (101/23) Quant à l’intercession, elle ne me protège pas parce que Dieu le Très Elevé a dit : {Ils n’intercèdent qu’en faveur de ceux que Dieu agrée.} (28/21) Quant à la Miséricorde de Dieu, Dieu le Très Elevé a dit : {La Miséricorde de Dieu est proche de ceux qui font le bien.} (56/7) Et je ne sais pas si je suis un bienfaiteur. »



(1) Bihâr, vol 46, p69, H.41 - (2) Muntahâ al Amâl, vol 2 pp21-22, citant Les secrets du Hajj d’al-Ghazâl - (3) Bihâr, vol 46, p101/2, H.89 – voir Imam as-Sajjâd(p), aux Ed.B.A.A. pp145-148

www.lumieres-spirituelles.net N°7 - Dhû al-Hujjah 1430 – Décembre 2009
avatar
assiashia

Féminin Messages : 104
Date d'inscription : 16/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'Imam As Sajjad lors de ses prieres

Message  assiashia le Mer 16 Mar - 14:08

L’Imam as-Sajjâd(p) lors de ses prières



« Lorsque l’Imam ‘Alî fils de Hussein(p) faisait ses ablutions, il devenait jaune. Si on lui demandait pourquoi, il répondait : « Savez-vous devant Qui je m’apprête à me tenir debout ? » » (1)

« Quand « l’Imam ‘Alî fils de Hussein(p) finissait de faire ses ablutions pour la prière, il se mettait à trembler, il devenait fébrile. Si on le lui faisait remarquer, il(p) répondait : « Savez-vous à Qui je m’adresse ? Avec Qui je veux m’entretenir ? » » (2)

« L’Imam as-Sajjâd(p) changeait de couleur quand il priait. Il se tenait alors comme un homme misérable devant un Roi Majestueux. Ses membres tremblaient de crainte de Dieu Tout-Puissant. Il priait une prière d’adieu, comme s’il voyait qu’il n’allait plus jamais prier après. Si on lui demandait pourquoi tous ces changements qui s’opéraient en lui, il répondait : « N’est-il pas normal pour celui qui se tient devant un Dieu Grandiose de se mettre à avoir peur et à se sentir misérable ?» » (3)

« ‘Alî fils de Hussein(p) était comme un tronc d’arbre quand il se mettait à prier. Rien ne bougeait de lui sauf ce que le vent faisait bouger. » (4)

« Quand ‘Alî fils de Hussein(p) s’apprêtait à prier, il changeait de couleur. Et quand il se prosternait, il ne levait la tête qu’il n’était couvert de transpiration. » (5)

« Quand c’était le moment de la prière, mon père, ‘Alî fils de Hussein(p) devenait jaune, sa peau se mettait à frémir et ses articulations à trembler. Il se mettait sous le ciel, les larmes coulant sur ses joues et disait : « Ah ! Si le serviteur savait à Qui il fait ses confidences, il ne cesserait pas… » » (6)





(1)Selon un propos rapporté cité par Bihâr, vol 46, p78 H.75–Hilyat al Abrâr, vol.3 p239–Muntahâ al Amâl, vol 2 p19–Kashaf al-Ghummat, vol2 p297– Sîrat al-A’i’ma, vol2, p153 (2)Selon un autre propos il est rapporté, cité par Bihâr, vol 46, p78 H.75 – Hilyat, vol.3 p238 – Muntahâ, vol 2 p19

(3)Selon un propos de l’Imam al-Bâqer(p) sur son père l’Imam as-Sajjâd(p) cité in Muntahâ al Amâl, vol 2 p21

(4)Selon un propos de l’Imam as-Sâdeq(p) le tenant de son père, l’Imam al-Bâqer(p) cité par Bihâr, vol 46 p64 H.22 – Hilyat al Abrâr, vol.3 p240

(5)Selon un propos rapporté de l’Imam as-Sâdeq(p) le tenant de son père (p) cité par Bihâr, vol 46, p64H.23 – Hilyat, vol.3 p241 – Muntahâ, vol 2 p21

(6)Selon un propos rapporté de l’Imam as-Sâdeq(p) le tenant de son père (p) cité par Hilyat al Abrâr, vol.3 p241 - (voir L’Imam as-Sajjâd(p), le 4ième Imam, une autre lecture de « l’histoire de l’Islam », Ed.B.A.A p143-144)

www.lumieres-spirituelles.net N°9 - Safar 1430 – Février 2010
avatar
assiashia

Féminin Messages : 104
Date d'inscription : 16/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La confiance de l'Imam As Sajjad (as) en Dieu

Message  assiashia le Mer 16 Mar - 14:13

La confiance de l’Imam as-Sajjâd(p) en Dieu



Il est rapporté que lors de l’entrée de Muslim ben ‘Uqbah à Médine, l’Imam as-Sajjâd(p) s’était réfugié dans le sanctuaire du Prophète(s) et invoquait Dieu près de la tombe de son aïeul(s).

Muslim ben ‘Uqbah avait été envoyé par Yazîd en 63H afin de réprimer cette ville sacrée qui avait prêté allégeance à l’Imam as-Sajjâd(p). Il avait « carte blanche » pendant trois jours pour faire ce qu’il voulait (pillage, viols, violences, meurtres..), période qui fut appelée « al-wâqi‘at al-harrat » avant de mettre le feu à la ville du Prophète Mohammed(s).



Saïd ben al Musayb raconte: « Nous arrivions, ‘Alî fils de Hussein(p) et moi, à la tombe du Prophète(s). ‘Alî, fils de Hussein(p), prononçait des paroles auxquelles je ne prêtais pas attention. Quelque chose nous séparait des gens : nous priions, nous voyions les gens mais eux ne nous voyaient pas. »(1)

Selon d’autres sources, il(p) avait récité cette invocation :

« Mon Dieu, Seigneur des sept cieux et de ce qu’ils ombragent et des sept terres et de ce qu’elles portent,

Seigneur de l’Arche grandiose, Seigneur de Mohammed et de sa Pure Famille, je cherche protection auprès de Toi contre son mal, je le repousse par Toi, je Te demande de me donner de son bien et de me préserver de son mal. »(2)



Ou encore, selon une autre version, il(p) disait:



« Seigneur ! De combien de bienfaits m’as-Tu gratifiés pour lesquels je T’ai rarement remercié ! Combien d’épreuves m’as-Tu infligées durant lesquelles j’ai été peu patient à Ton égard ! Ô Celui que j’ai peu remercié durant Ses Bienfaits et qui ne m’a pas privé [pour autant], Ô Celui à l’égard duquel j’ai été peu patient durant les épreuves et qui ne m’a pas abaissé [pour autant], Ô Plein de faveurs qui ne s’épuisent jamais, Ô Plein de bienfaits innombrables, prie sur Mohammed et sur la famille de Mohammed et écarte de moi son mal ! Car je le repousse par Toi et je cherche refuge auprès de Toi contre son mal. » (3)



Quand il fut(p) amené à Musrif (Muslim) ben ‘Uqbah, ce dernier qui pourtant avait dit pendant tout le chemin : « Je ne veux que ‘Alî fils de Hussein(p) », l’épargna, l’honora, le gratifia et l’accompagna.(3)



Et selon d’autres sources, il le fit asseoir à ses côtés, lui disant : « Demande-moi ce que tu veux. »



L’Imam(p) ne demanda pas une personne que Musrif n’épargna alors qu’il voulait la passer au sabre [la tuer]. Puis, Musrif le laissa partir en lui faisant les honneurs. (2)



« Quelqu’un dit à Muslim ben ‘Uqbah : « Nous t’avons entendu insulter ce jeune homme et ses ascendants pendant tout le chemin. Et quand on te l’amène, tu l’honores! ? » Il répondit : « Quand je le vis, mon cœur se remplit d’effroi. » » (4)



1)Muntahâ al-Amâl de Sheikh Abbas al Qommî,vol.2 p47

(2)idem, p50

(3)Kashef al-Ghummat de ‘Alî Abî Hassan al-Arbilî , vol.2 p300

(4)Sîrat al-A’imat al-ithnâ a’shir de Sayed Hâshem Hasanî, vol.2 p136




(1)Muntahâ al-Amâl de Sheikh Abbas al Qommî,vol.2 p47

(2)idem, p50

(3)Kashef al-Ghummat de ‘Alî Abî Hassan al-Arbilî , vol.2 p300

(4)Sîrat al-A’imat al-ithnâ a’shir de Sayed Hâshem Hasanî, vol.2 p136




www.lumieres-spirituelles.net N°20 - Moharram 1432 – Déc.-Janv. 2011
avatar
assiashia

Féminin Messages : 104
Date d'inscription : 16/03/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Imam As Sajjad (as)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum